Jean-Paul Brobeck bibliographie

– Parenthèses : roman. (épuisé)
– Technologie de la photographie de presse.(épuisé)
– Écolage : éditions La Martinière.(épuisé)
– Les histoires de mon patelin :  édition Saint Brice.
– Regarder avec son cœur : poèmes.(épuisé)
– Des mots trottent dans ma tête : poèmes.(épuisé)
– Donner la parole au cœur : poèmes. (épuisé)
– Les mots dansent et font la fête : poèmes.(épuisé)
– Un autre regard tome 1.
– Un autre regard tome 2.
– Le cœur au bout des mots : tome 1 : poèmes.
– Un autre regard tome 3.
– Un autre regard tome 4 .
– Le cœur au bout des mots : tome 2 : poèmes.
Le dernier dss 3 frères : saga alsacienne

Collaboration avec :

– La Croix dimanche.
– Magazine : Panorama.
– Modèle magazine.
– M.R.A.
– Traductions de la presse allemande.

– Journal : l’Alsace.
– Journal : Dernières Nouvelles d’Alsace.
– France Bleu Elsass.

Audio et audio-visuel :

– 50 diaporamas.
– primé au niveau national et international.
– 4 cassettes audio, dits par les étudiants de l’ESJ Lille.
– Ambassadeur (audiovisuel) de la Fédération photographie de France

En préparation :

– Le dernier des 3 frères : saga alsacienne. (paru)
– Sur le bord des routes : nouvelles.
– Les femmes de ma vie : textes.
– Dis Papy.
– Mes frères me reconnaissent.

Sites :

– unmiroirpour3visage.com  ( site de photographies)
– trucapapy.com   ( site de cuisine).
– créations de plusieurs sites.

Reproduction même partielle interdite sans autorisation écrite de l’auteur.
Contact. Pour email : alois.chambol@gmail.com

Livres :
https://trucapapy.com/papy-jipe-publie-des-livres/

https://trucapapy.com/les-histoires-de-mon-patelin-2/

PAPY PUBLIE SON 14° LIVRE

Audiovisuels :
https://www.youtube.com/channel/UC5Ntaw4v4nqPPbefbLKLuqA

https://studio.youtube.com/channel/UCe13PLpL_6ctK9umvLAUleA/videos

Papy à la TV :

https://www.dailymotion.com/video/x1jt46m

 

Views: 541

LE CHOU FLEUR ECONOMIQUE ET PEDAGOGIQUE

Présentation des intentions de l’article :

L’alimentation est à la base de la vie. Son rôle est de fournir l’énergie indispensable, mais égaiement, les matériaux d’entretien et de réparation de notre corps.
Si l’alimentation est insuffisante, notre corps nous avertit par le phénomène dénommé : faim.
Dans le cas contraire, il nous récompense par un sentiment de satiété et de plaisir.

L’art culinaire sert à préparer nos aliments :

– en les rendant comestibles (les pommes de terre crues ne se mangent pas)
– en modifiant les textures pour les rendre agréables.
– en augmentant la sensation de plaisir par l’ajout d’assaisonnement (sel, sucre) ou d’épices qui viennent « épicer notre vie »

Il convient bien de faire la différence entre :

– la cuisine de tous les jours.
– la cuisine d’exception.

Quand on se tourne vers l’histoire de l’humanité, il apparaît que la cuisine de tous les jours a surtout été confiée aux femmes et la cuisine d’exception plutôt aux hommes.

Je me garde, bien sûr, de faire une généralisation abusive.

L’histoire nous enseigne aussi que les humains ont toujours eu le souci primordial de se nourrir tous les jours. Ceci a eu pour conséquence la naissance de l’agriculture et de l’élevage et le souci de conservation pour les périodes moins riches, hivernales entre autres.

Tous les événements sortant de l’ordinaire sont des occasions pour la cuisine festive. (exemples : Fêtes : Noël, mariage, etc.) Pour ces moments-là, l’alimentation passe de la notion d’obligation à celle de fête. On ne mange plus les mêmes aliments, ni les mêmes quantités ni dans les mêmes formes.

Ce côté festif a pu prendre de l’ampleur à partir du moment où les besoins élémentaires étaient assurés.

Il reste cependant que la notion de repas de fête est profondément ancrée, et que nombreux sont ceux qui « gardent quelques bonnes bouteilles pour le mariage de leur fille, etc. »

ET POURTANT :

L’histoire montre que l’évolution des humains passe par des périodes qui fluctuent entre abondance et disette : les fameuses années de vaches grasses et de vaches maigres dont parle la bible.

Récemment, le président de la République a dit « terminée l’abondance. »

Ces paroles désignent non seulement les problèmes concernant l’énergie, mais également toutes les techniques qui polluent gravement notre planète.
La sagesse vaudrait donc que nous utilisions nos ressources « à bon escient. »

REVENONS À NOTRE CUISINE :

J’ai été formé à l’école de la cuisine festive, mais mes origines modestes ont fait que j’ai tout d’abord appris à être économe et soucieux du budget quotidien.

Nous allons prendre l’exemple du CHOU FLEUR

En cuisine festive, il existe un potage dénommé : Dubarry (crème au velouté.)
Pour sa réalisation, on n’utilise que des légumes de première qualité. Ces denrées permettent de déguster un potage « haut de gamme. »

Mais un chou-fleur n’est pas fait que de parties nobles, on trouve aussi des feuilles, des trognons, etc.
Ces parties-là permettent également de réaliser un potage certes un peu moins « smart », mais nourrissant, agréable et surtout moins onéreux.

Voilà pourquoi je vous donne l’exemple de l’utilisation d’un produit en jetant, le moins possible. Il me semble que ce n’est que l’application du simple bon sens.

Nul besoin de grandes phrases pour décrire la méthode, c’est pourquoi je vous propose une recette en images :

 

Le chou-fleur brut. La partie arrière moins belle. On récupère les petits bouquets.
Gardez le trognon.
Récupérer la paries feuillueLes tiges seront msi ao compost après avoir été coupées en morceaux. Les feuille seont émincées pour le potage. Le chou-fleur est cut à l’eau Il faut garder l’eau de cuisson.
Beurre et un peu d’huile
faire suer des opinons ou blanc de poireau
Faire suer feuilles, trognonsMouiller avec l’eau de cuisson. Aloutez pommes de terres pour lier le potage

COMMENTAIRES DU CHEF

Comme vous le voyez, on essaie d”‘urilser le maximum, notamment les feuilles et le trognons.
L’eau de cuisson possède un fort go^put de chou)fleur elle est donc la bienvenue.

Pour terminer :

– mixer le potage
– pacsez au chinoix
– finir Ave lait, crème ou en velouté voir ICI

Voir aussi :

– le chou–fleur. ICI
– Crème ou velouté Dubarry

Les illustrations photographiques sont soumises à ©   Dr Christiane Ameur et Jean-Paul Brobeck alias Papy Jipé.

Retour page accueil du site et du moteur de recherche : ICI

Retrouvez Papy

Website  1
http://www.unmiroirpour3visages.com

Website 2
http://trucapapy.com

Livres :
https://trucapapy.com/?s=livres
https://trucapapy.com/les-histoires-de-mon-patelin-2/

Audiovisuels :
https://www.youtube.com/channel/UC5Ntaw4v4nqPPbefbLKLuqA

https://studio.youtube.com/channel/UCe13PLpL_6ctK9umvLAUleA/videos

Papy à la TV :

https://www.dailymotion.com/video/x1jt46m

 

 

 

Views: 463

TOURNEDOS DE CÈLERI RAVE

Ne tirez pas sur le… cuisinier, à défaut du pianiste !
Mea culpa : j’accepte d’avoir fait un abus de langage.

Le mot « tournedos» ne devrait s’appliquer qu’à des morceaux de viande. J’ai pris la liberté de l’utiliser pour désigner un steak végétarien.

“Vous me ferez quatre pâtés et deux AVE, mon fils !

Oui, mon paire. (!) de saucisses bien sûr.

POURQUOI ?

À l’heure actuelle, la plupart des gens conscients commencent à réduire la consommation de viande pour des raisons de santé, mais aussi pour notre belle planète, car l’élevage des animaux produit beaucoup de pollution.
Une vache, ça pette : qu’on se le dise et pas n’importe quoi : du CH4, du pur méthane. D’ailleurs, on devrait brancher nos vaches sur les chaudières à gaz : direct du producteur au consommateur : non ?

À défaut de branchement, essayons de rectifier un peu notre alimentation.

Je vous propose une recette qui a tout pour plaire :

– son prix.
– sa rapidité.
– son côté cuisine saine et végétarienne.

TOURNEDOS DE CÈLERI RAVE

Le truc est finalement très simple.

Il suffit de prendre une belle tranche de céleri rave et de la cuire comme l’on ferait pour un tournedos.

RECETTE DU TOURNEDOS DE CÈLERI RAVE :

Ingrédients :

– 1 belle tranche de céleri rave par personne.
– 1/2 citron.
– 1/2 cube de bouillon de volaille.
– assaisonnement classique.
– possibilité d’ajouter des épices spéciales comme le curry vert, rouge ou jaune, du curcuma, du ras-el-hanout.
– un peu d’huile d’olive pour la cuisson.

PROGRESSION :

– épluchez le céleri rave à l’aide d’un couteau-scie à fines dents.
– taillez des tranches épaisses de 1,5 à 2 cm.
– citronnez le céleri.

Dans une poêle :

– chauffez légèrement l’huile d’olive.
– posez les tranches de céleri.
– laissez cuire doucement jusqu’à ce que les tranches prennent une toute petite couleur dorée des deux côtés.
– ajoutez un peu d’eau et le bouillon de poule.
– ajoutez l’assaisonnement et les épices choisies.
– posez un couvercle.
– laissez cuire en vérifiant la tendreté avec une aiguille à brider.

Finition :

– enlevez le couvercle et continuez la cuisson jusqu’à la couleur désirée.
– possibilité d’ajouter un petit morceau de beurre

COMMENTAIRES DU CHEF

– le céleri rave possède pas mal de vertus. Il est riche en fibres et en sels minéraux.
– mais la qualité la plus importante reste qu’il est aphrodisiaque à ce que l’on dit : à prouver !

– Recette facile et pas chère, je vous l’ai dit.
– Repas complet ou garniture.
– Possibilité d’ajouter un peu de sauce ou jus pour donner un goût.
– on peut aussi imaginer de paner la tranche de céleri rave. Ceci fera l’objet d’un prochain article.

Les illustrations photographiques sont soumises à © Jean-Paul Brobeck alias Papy Jipé.

 

Pelez avec un couteau à petites dents. Citronnez de suite. Dans un peu d’huile d’olive pas trop chaude Une petite couleur Ajoutez le jus de poule et un couvercle, ls épices au choix. Quand le céleri est tendre, un petit movrzau fr beurre et rextifiez l’assaisonnement.

Retour page accueil du site et du moteur de recherche : ICI

Retrouvez Papy

 

Website  1
http://www.unmiroirpour3visages.com

Website 2
http://trucapapy.com

Livres :
https://trucapapy.com/?s=livres
https://trucapapy.com/les-histoires-de-mon-patelin-2/

Audiovisuels :
https://www.youtube.com/channel/UC5Ntaw4v4nqPPbefbLKLuqA

https://studio.youtube.com/channel/UCe13PLpL_6ctK9umvLAUleA/videos

Papy à la TV :

https://www.dailymotion.com/video/x1jt46m

Views: 441

SALADE DE LENTILLES AUX PETITS LÉGUMES FACON PAPY

Les lentilles :

Les lentilles sont connues depuis presque 10 000 ans avant notre ère.
Elles font partie de la famille de légumineuses particulièrement riches en protéines, en amidon, en fer.
Ceci explique leur succès.

Historiquement, l’évolution de nos habitudes alimentaires nous pousse vers un accroissement de la consommation de protéines animales. La viande a toujours été considérée comme une denrée pour les gens aisés.
Malheureusement, le bilan carbone et l’impact sur notre environnement sont très néfastes et l’on assiste, à l’heure actuelle, à une prise de conscience qui remet à l’honneur les protéines d’origines végétales.
J’oserai dire, de façon humoristique : que les légumes secs reprennent du « poil de la bête »

Les lentilles ont évolué sous l’impulsion des sélections
On distingue plusieurs variétés :

– les lentilles blondes. Elles sont un peu plus grandes et se défont rapidement à la cuisson. On les utilisera avec succès pour la réalisation des potages. Voir ICI

– les lentilles vertes : un peu plus petites, elles supportent bien la cuisson. Elles sont servies en légumes.

– les lentilles de couleur : corail, rouges, noires.

Et les lentilles un peu plus chères : quoique à l’œil, pour voir mieux ! » (Chez tous les bons opticiens)

SALADE DE LENTILLES AUX PETITS LÉGUMES

Petite recette facile :

Ingrédients : pour 4 personnes

– 200 g lentilles vertes.
– 150 g de carottes
– 150 g de céleri rave
– 100 g d’oignon

Pour parfumer :

200 g de saucisses, lard, ou produits au goût fumé.

Cuisson :

– 5 cl d’huile d’olive
– 1 cube de bouillon de volaille

Pour la vinaigrette :

– vinaigre de préférence balsamique noir ou de Xérès
– huile neutre
– sel, poivre ou épices à salade
– oignons verts facultatifs
– fines herbes selon votre choix
– moutarde : facultatif

PROGRESSION :

Travaux préliminaires :

– lavez, épluchez les légumes
– les tailler en tout petits cubes : brunoise
– faire de même pour les éléments au goût fumé.

– Cuissons :

Dans un poêle avec un peu d’huile d’olive, laissez cuire doucement les éléments au goût fumés. Attention à ne pas les dessécher.

– quand ils sont cuits, les retirer,
– gardez le gras
– ajoutez la brunoise de légumes
– laissez suer
– ajoutez un peu d’eau parfumée avec un bouillon de poule
– cuire avec un couvercle
– surtout garder légèrement croquant. Pas de purée !

– cuire les lentilles selon les indications
– ne salez pas.

Vinaigrette :

Selon votre goût.

Finition

Quand les lentilles sont cuites légèrement al dente, bien le refroidir pour arrêter la cuisson.
– mélangez dans un grand saladier
– ajoutez les herbes à la fin.

COMMENTAIRES DU CHEF

La salade de lentilles peut être servie en hors-d’œuvre ou en plat principal.
Elle se conserve facilement.
Il est important de lui garder un peu de croquant.
Vous pouvez la parfumer avec quelques zestes d’orange.

Les lentilles ont un indice glycémique très intéressant pour les régimes pour personnes diabétiques.

Les illustrations photographiques sont soumises à © Jean-Paul Brobeck alias Papy Jipé.

 

Brunoises de légumes. Un goût de fumé.Laissez cuire sans matière grasse.Ajoutez les légumes.
Un peu d’eau avec un bouillon de poule. Cuisson avec couvercle. Gardez légèrement croquant. Refroidir les lentilles après cuisson. Laissez bien égoutter. Oignons pour la vinaigrette. Vinaigrette avec un peu de vinaigre balsamique. Bien mélanger. A table.

Retour page accueil du site et du moteur de recherche : ICI

Retrouvez Papy

 

Website  1
http://www.unmiroirpour3visages.com

Website 2
http://trucapapy.com

Livres :
https://trucapapy.com/?s=livres
https://trucapapy.com/les-histoires-de-mon-patelin-2/

Audiovisuels :
https://www.youtube.com/channel/UC5Ntaw4v4nqPPbefbLKLuqA

https://studio.youtube.com/channel/UCe13PLpL_6ctK9umvLAUleA/videos

Papy à la TV :

https://www.dailymotion.com/video/x1jt46m

Views: 484

Papy photographe images du mois

avril 2016

mai 2016

Fête des mères

Juillet 2016

Août 2016

Septembre 2016

Octobre 2016

Décembre 2016

Janvier 2017

Janvier 2017 Bonne année

Janvier 2017 : Joyeux Anniversaire

Mars 2017

Mars 2017 le printemps

Mars 2017 : les premiers asperges de la Vallée du Rhin

Avril 2017

Mai 2017

Juin 2017

Juillet 2017.

Aout 2017.

Octobre 2017

Octobre 2017 (2°)

Novembre 2017 (1)

Décembre 2017

Janvier 2018

Mars 2018

Avril 2018

Mai 2018

Juin 2018

Juillet 2018

Octobre 2018

Octobre 2018

Octobre 2018

Novembre 2018

Mars 2019

Septembre 2019

Octobre 2019

 

Views: 353