LA CUISINE PIEDS SUR TERRE.

Avertissement :

Quand un cuisinier vous dit : “j’en ai plein la patate,”
il est prudent de se renseigner pour savoir s’il parle au propre, ou au figuré.

J’en ai connu, des pommes de terre qui traversaient la cuisine comme des missiles,  pour rappeler à l’ordre des contrevenants !

Je regrette de ne pas disposer d’une arsenal suffisamment fourni, pour essayer de mettre un peu d’ordre dans notre planète.

Cette semaine, je vais fêter mes 78 ans, et avec le recul, mon esprit me dit que nous devenons de plus de plus la planète des bla-bla-bla…

C’est à celui qui va nous sortir le plus de c…ries, en les faisant passer pour des nouveautés.

Le vocabulaire, surtout teinté d’anglissimes, est “up to date.”

Dans le temps , les gens couraient : maintenant ils “run” !
Dans le temps, ma mère disait : j’en fais un peu plus ; cela suffira pas lundi,
maintenant, les gens font du “batch cooking.”

Cela change tout, absolument tout ! Surtout le vocabulaire.

Et il y a de plus en plus d’individus qui choisissent un métier, ô combien à la mode,

” enfonceurs de portes ouvertes”!

Sur les étagères des bibliothèques réelles ou virtuelles, les livres s’entassent à la vitesse de la lumière.
Qui n’a pas écrit son livre ?
Même des politiciens, qui normalement devraient travailler, ont le temps d’écrire des livres.
On se demande quand.
Ou alors, c’est le retour des trois petits nègres, comme dans la chanson. L’important est celui qui signe : non ?

En ce moment, le grand slogan est

IL FAUT SAUVER LA PLANETE !

Nous avons déjà sauvé le soldat Ryan, nous avons sauvé Willy, alors pourquoi pas le monde !
Logique non ?

Il paraît  que la planète chauffe.
Il n’y a pas que la planète, moi aussi, je suis en ébullition.
Dans l’alambic, l’ébullition permet à la partie noble de quitter le bas monde, pour se recondenser un peu plus loin, entre gens qui ont de la bouteille.

SAUVER LE MONDE !

Tout un programme qui permet à certains de se réunir et de manger au frais de la princesse, tout en se désolant de ne pas avoir pu trouver un accord final.

Mais ils sont venus en avions privés, en grosses voitures et tout cela avec l’affirmation qu’ils sont tous bénévoles,  et que c’est pour notre bien, et pour sauver la planète.

Moi, je ne suis qu’un tout petit rouage, eh bien ! je pense avoir trouvé

LA solution

ELLE S’APPELLE : GREFFE DU BON SENS.

Quand je grimpe dans mon arbre généalogique, je retrouve un grand-père paysan et puis, le reste se perd dans des nuages.

Mon grand-père était : tenez-vous bien ! le meilleur météorologue du monde.
Il ne s’est pas une seule fois trompé, pendant toute sa vie.
Sa méthode était infaillible.

Il ouvrait la fenêtre et disait : “aujourd’hui, il pleut”
Et effectivement, il pleuvait.

Cet homme avait les pieds sur terre, et la tête bien sur ses épaules.

Et si nous faisions de même ?

Pas difficile du tout, en réalité !

Et vu que nous sommes sur un site consacré à la cuisine, je vais donc rendre des exemples culinaires.

Quand j’ai été nommé dans mon premier lycée hôtelier, j’ai commencé à regarder, puis j’ai rapidement rué dans les brancards.

En première année, les élèves apprennent à tailler les légumes, vous savez, julienne, brunoise, macédoine et tout le tintouin…

A la fin du cours, tous les légumes étaient ” balancés” dans un poubelle qui faisait la joie d’un éleveur de cochons.

Mon sang n’a fait qu’un tour.

Et hop !

Un coup de matière grasse,
– on fait suer les légumes,
– de l’eau,
– cuisson,
– mixer,
– passer au chinois,
on remplit des bouteilles.

Et c’est ainsi que tous les jours, nous vendions, pas loin d’une centaine de bouteilles de potage de 1.5L à des prof. heureuses de ne pas être obligées de faire de la cuisine en rentrant chez elles.
Nous avons donc pu acheter de l’équipement.

Mais, ce qui compte le plus, à mon humble avis, c’est que mes ” gamins” ont appris à respecter une simple carotte.
Cela vaut plus que tous les “blabla” onéreux de nos soi-disant responsables.

Gardez les pieds sur terre : c’est ne pas jeter le vert du poireau, quand on n’utilise que le blanc.
C’est se rendre compte que de cuire 2 kilogrammes de bourguignon n’utilise pas le double d’énergie que pour la cuisson de 1 seul kilogramme.

Après les vaccinations massives contre la COVID, je propose des vaccinations de BON SENS sans être obligé d’aller importer des expression “english” !

Voilà, ce que je vous propose.
Je vais donc ouvrir un nouveau chapitre sur mon site.
Il sera intituler : “la cuisine pieds sur terre”

Qui m’aime me suive !

Et surtout, ne vous privez pas de réactions et de commentaires. J’y répondrai dans la mesure du possible en gardant pied sur terre.

Je parle au singulier, car après amputation, je n’ai plus qu’un seul pied.

Papy Jipé

IDEES DE RECETTES ECO-RESPONSABLES :

ECONOMIES D ‘ENERGIE :

UTILISONS DE TOUTES LES PARTIES :

Crème de queues d’épinards
Feuilles de betteraves en épinards
Potage de racines ce poireaux
Racines de poireau en friture

 

 

 

CUISINEZ A L’AVANCE

 

 

 

 

 

Views: 257

Papy aux multiples talents