RUTABAGA

Décidément : il y a des noms qui sont difficiles à porter.
Accepteriez-vous d’appeler « Adolf » votre petit fils ?
Pourtant, je connais un « Dolfi » qui n’était pas méchant du tout !

 

Ce qui est vrai pour les humains, l’est également pour les légumes.
Quand j’ai annoncé que nous allions cuire des rutabagas, mes élèves cuisiniers ont fait la moue.
« Chef , les rutabagas  ce n’est pas bon . On en a mangé pendant la guerre
– oui, celle qui s’est passée l y a 50 ans, quand vous n’étiez pas nés ! »

Alors, j’ai usé d’un stratagème. Pendant que les cuistots préparaient le menu, je me suis mitonné un petit plat de rutabaga au lard.
Lors de la récréation, je suis sorti de ma cuisine pour aller me « planquer » dans la boucherie afin d’observer en cachette.
Attirés par l’odeur, mes cuisiniers sont allés goûter mes rutabagas.

« Chef, c’est vachement bon. Il faudrait en servir au restaurant ! »

Et c’est de cette façon que j’ai sauvé la réputation des rutabagas sans même obtenir la médaille du mérite agricole.

Il est vrai que le rutabaga a mauvaise réputation, pourtant, il possède quelques avantages non négligeables :

– sa culture n’est pas difficile.
– il se conserve facilement.
– il fait partie des légumes racines de nos repas en période hivernale.
– il est très riche en sels minéraux.
– il est pauvre en calories.

Petite astuce :

Si vous ne voulez pas  risquer de servir du rutabaga, servez du chou du Siam.
C’est la même chose, mais cela fait plus riche !

Wikipédia :

Généralités :

Mauvaise réputation

Recette rutabaga au lard

Recette des spaghetti de rutabaga

 

 

 

 

 

 

 

 

 

https://trucapapy.com/rutabaga-au-lard/

 

 

 

Views: 88