TRUCAPAPY ADIEU EN FORME D’AU REVOIR

Cuisine et photographie ont toujours occupé une place importante dans ma vie.
Ceci explique qu’à un moment de ma vie, j’ai tout remis en question et que j’ai changé de métiers pour devenir à la fois, professeur de cuisine et professeur de photographie dans une prestigieuse école de journalisme.

Deux passions qui deviennent des métiers ; n’est-ce pas déjà l’antichambre du bonheur ?
Ajoutez à cela, le mal du pays que j’ai combattu en écrivant 16 livres, les compétitions de créations audiovisuelles.  Il y a de quoi s’occuper. La Fédération Photographique de France m’a honoré en me nommant ambassadeur.

L’homme rêve, la Vie décide. Elle ne m’a pas épargné.

En 2006, j’ai été attaqué par un chien qui m’a fait perdre l’usage de ma jambe droite. Une opération de canal médullaire et une amputation m’ont cloué dans un fauteuil pour handicapés.
J’en suis sorti après une âpre lutte de plus de 3 ans, grâce à ma volonté, la cuisine et à la photographie que je n’ai jamais arrêté de pratiquer.
Mais, ce serait oublier le rôle primordial de mon épouse : la docteur Christiane Ameur, cardiologue à Mulhouse, qui a non seulement soigné mon corps, mais qui a tout fait pour que je garde espoir.

Mais, la vie nous réserve des surprises.

Depuis novembre 2022 Christiane lutte contre la maladie très pénible. Il est normal que je fasse mon devoir. Je suis devenu aidant. Mes journées sont longues : elles commencent à 4 h et se terminent à 23 heures.

Vous comprendrez que dans ces conditions, je dois laisser la priorité à mon épouse, et que je suis moins disponible pour partager de nouvelles recettes.
Il me plaît à rappeler que mon site http://trucapapy.com est entièrement gratuit.
Il me coûte chaque mois, les frais d’hébergement et 20 h de travail par semaine, sans m’avoir rapporté le moindre centime. Mon but est avant tout de partager des passions.

Je ne ferme pas le site, et je n’exclus pas de revenir lorsque mon Devoir serait fait, et si ma santé me le permet encore.

Je vous dis merci, à vous tous, les 3   180  387   visiteurs.

Papy :

Un adieu en forme d’au revoir
Enfin, je l’espère.

Papy

Et voilà le travail.  ICI

Views: 225