TOMATE GOLDEN JUBILEE

Quand on cherche les références de la tomate Golden Jubilée, on se rend vite compte que ce n’est pas chose facile.

Rien que la couleur. On parle de jaune, d’orange etc…

Nos amis photographes connaissent bien ce problème car d’un ordinateur à l’autre, d’un écran à l’autre, d’un réglage à l’autre il y a de quoi s’arracher les cheveux les couleurs changent à qui mieux mieux.

Nous dirons donc avec beaucoup de prudence, que dans mon jardin, donc dans ma terre et ma façon de cultiver, j’obtiens des tomates Golden Jubilée qui tirent plutôt sur l’orange.

J’obtiens également de gros fruits et je viens d’apprendre que c’est parce que j’enlève régulièrement les gourmands.
C’est une chose qui me paraît tout à fait normal, car plus on est à table, plus les portions sont petites.

Étant bricoleur et curieux je me suis lancé dans l’aventure des tomates Golden Jubilées tout simplement parce que je les trouve belles comme des soleils qui brillent  dans mon jardin.

Mais voilà, il faut bien le constater, il y a des années où les Golden Jubilée réussissent et d’autres où elles font triste mine.
La Golden Jubilée est assez fragile et elle « attrape rapidement toutes les maladies dont on se passerait bien.

Par contre, les années « avec » vous vous régalerez car la Golden Jubilée a un très bon goût.
Certains lui reprochent une peau un peu épaisse. Ce n’est pas mon cas.
Quand vous prenez la précaution de supprimer les gourmands, la Golden Jubilée vous remercie en produisant de beaux et de gros fruits qui flirtent avec les 200 g.

Par contre si vous produisez vos propres graines, il convient de signaler que la Golden Jubilée n’est pas particulièrement riche en graines.

Il fut un temps que les moins de 20 ans ne peuvent pas connaître …
en ce temps-là je m’amusais à cultiver plus de 30 variétés de tomates

Avec l’âge et surtout avec les rhumatismes, on devient un tantinet plus sage.
Alors d’année en année, on trie, on élimine et on ne garde à la fin que les tomates avec lesquelles on a des affinités et plus comme le disent certaines publicités.

Personnellement je n’ai pas encore  éliminé la Golden Jubilée.
Qui sait, pas encore assez de rhumatismes ou alors des affinités.
Vaut mieux que mon épouse ne s’occupe pas trop de ce problème.

Pour moi, la Golden Jubilée est une valeur sûre.
Elle me permet de dresser des assiettes multicolores qui sentent la vraie tomate d’autrefois.

Bon appétit.

 

La Golden Jubilée peut atteindre 200 g Des graines oui, mais vraiment pas trop On laisse macérer voir technique cliquez

ICI 1

Cliquez La2

On obtient des belles graines. ne pas oublier de mettre une étiquette et si possible la bonne ! Sacré Papy

Views: 347