Questionnement

Questionnement.

A la question :

« comment allez-vous ? »

Je répondrai :

«  je vais comme vont les gens de mon âge. Un peu moins vite certes, et ce n’est pas à cause de la sagesse. Non ! Il y a des jours où j’ai mal aux pieds.
L’autre jour un ami me disait :

« Il m’arrive encore de courir après les jeunes filles, mais j’ai oublié pourquoi. »

A la question :

« comment vous portez-vous ? »

Je répondrai avec un petit sourire en coin :

«  ça va. Je me supporte encore !
Ce n’est pas pour faire de l’esprit. Oh que non ; mais comment voulez-vous que l’on se porte quand le sexe a disparu ?
Je m’explique : je parle du sexagénaire bien sûr, maintenant je fais partie des septua .
Des septuagénaires,  et c’est : le « génaire » qui sauve la situation, car le fait de générer me donne bonne conscience ; je me sens moins parasite.

A la question :

« Vous faites quoi ? »

Je répondrai que je fais tout et rien. Avant, quand j’avais la pression, je faisais plein de choses et surtout beaucoup de vent.
Maintenant,  l’ouragan s’est transformé en brise, forcément petite et étant moins balloté, je me laisse bercer par un doux Zéphir. Ce n’est pas l’envie qui manque, mais c’est que le temps a rétréci.
Avant, une chose à peine terminée, j’en attaquais une autre. Maintenant, j’ai du mal à terminer. Il manque toujours un petit truc, alors je ne suis jamais totalement content. La seule chose que je finis correctement, c’est mon assiette !
Quand l’appétit va, tout va.
Bon œil, bon pied, c’est beau, mais une bonne bière, un bon petit moment passé avec un bon ami cela compte aussi.

A la question    :
Avez vous des projets d’avenir ? »

Je répondrai :
Je vais essayer de mourir en bonne santé. Ce serait dommage de laisser gâcher les derniers beaux jours par un quelconque bobo. D’ailleurs mourir de « bobologie » cela ne fait pas sérieux. C’est comme mourir d’un rhume. Ça fait rigoler.
On m’a toujours cru plus vieux que mon âge c’est pourquoi on ne m’a jamais demandé ma carte d’identité pour aller au cinéma.

A la question des bons moments, je répondrai qu’il m’arrive de plus en plus souvent de rêver, et c’est amusant que les gens croient que je fais un petit somme alors qu’en réalité ; je feuillette derrière mes paupières closes, les albums photos du passé.
J’y retrouve des visages disparus depuis longtemps. J’y vois des sourires crispés comme s’ils devaient durer pour l’éternité.
Au détour d’une page, surgit parfois une odeur qui vient flatter mes narines. Parfois ce sont des cris et des rires qui viennent me réveiller. Alors, je me redresse, je me redresse droit dans le présent avec dans la bouche comme une odeur d’autrefois.

A la question

Que faites vous maintenant ?
Je vous répondrai simplement :
J’attends vos réactions.

Views: 1648