Le coup du père François

Le coup du père François,

L’autre jour, ils étaient nombreux les habitants du quartier à se rendre à l’église. Nombreux oui, mais c’étaient essentiellement les plus âgés qui avaient fait le déplacement. Vous savez pourquoi ?
Et bien, on enterrait le père François.

François, c’est un personnage. Il était, comme le dit l’expression, connu comme le loup blanc. Mais ce n’est qu’une simple expression en réalité François avait acquis sa réputation, à force de gentillesse, d’honnêteté aussi. Comme qui dirait à la force de ses poignets. Et ses poignets François les utilisaient beaucoup.
On peut, sans se tromper, dire que François était un manuel. Tout dans les mains mais également tout dans le cœur.

En réalité François était jardinier : je dirais même qu’il était Le Jardinier : le jardinier de tout le quartier.

Mais il faut que je vous explique. Notre quartier peut être qualifié de résidentiel. Il se situe, là-bas au sommet de la colline qui domine la ville. Cette ville qui s’étale à ses pieds a grandi bien vite faisant craquer l’enceinte des murs qui datent du moyen âge, une époque où l’on ne trouvait la quiétude du sommeil qu’à condition de se sentir enfermé derrière les grands murs.

Le quartier lui, ne s’est jamais laissé enfermer. D’ailleurs, à l’époque, il ne comptait que quelques rares fermes et quelques arpents de vigne. Ce sont d’ailleurs ces vignes qui lui ont donné son nom : la montagne des vignes : le Rebberg.

La ville s’était mise à grandir, le jour où l’on compris que désormais les canons étaient devenus capables de renverser les murs les plus épais, alors pourquoi des murs, dites-moi ?

Dans ses conditions, pourquoi s’enfermer, se cloîtrer, se priver de bon air, justement le bon air de la colline.

Et l’on commença à construire de plus en plus de maisons. Des maisons pour les gens riches bien sûr. Des maisons installées sur de grands terrains, non pas des cultures mais des gazons. Puis vinrent les garages pour les voitures et même des piscines.
Alors ça vous étonne quand je vous dis que le quartier est résidentiel ?

Mais voilà, pour être beau, un gazon doit être entretenu, le jardin doit être haut en couleur, donc planté avec plein de fleurs.

On avait donc besoin d’un jardinier.
C’est ainsi que François commença à creuser son trou.
Il travaillait dur et les gens du quartier avaient l’impression «  d’en avoir pour leur argent »

Et lentement, à force de rendre service, à force de travail bien fait, François finit par devenir indispensable.
On osait lui confier les clefs quand on partait en vacances, non seulement pour que le jardin soit arrosé, mais la présence de François dissuadait les cambrioleurs et le quartier connu la tranquillité.

Il suffisait qu’il entende un petit bruit et François montrait sa tête en dressant son cou.

Le cou du Père François !

D’ailleurs, il faut le dire, François ne travaillait pas totalement gratuitement. Un jour, il avait longuement réfléchi avant d’annoncer ses tarifs

Le coût du Père François. Je vous l’avais dit !

Les années passèrent, emportant sa jeunesse. On aurait dit que la terre prenait un malin plaisir à devenir de plus en plus basse. Alors François prit l’habitude de faire une petite sieste sur le banc devant sa maison.

Le quartier donne sur un petit bout de forêt. Une forêt qui abrite quelques animaux, des chevreuils, quelques faisans, des renards et même des blaireaux. Mais il n’existe pas de forêt sans oiseaux et de temps à autre l’un d’entre eux s’enhardissait jusque dans le jardin du Père François. Vous avez deviné j’espère. Allez je vous vous aider à deviner. Disons qu’il venait faire un petit coucou à son copain.

Le coucou du Père François

Maintenant, François dort là-bas dans le cimetière autour de l’église fière de donner refuge à un personnage aussi célèbre. Alors chaque heure l’église encourage son horloge à saluer le Père François avec quelques grands coups.

NB : le coup du père François est une expression reconnue. Voir sa signification en cliquant sur le lien                                                                          http://dictionnaire.reverso.net/francais-definition/Faire%20le%20coup%20du%20père%20François

Views: 2021