MENUS SEMAINE 25

Et voilà, nous y sommes : l’été est arrivé.
Faire un tour au marché, c’est aller se promener dans un monde de couleurs, d’odeurs et si les marchands sont avenants, un monde de goûts aussi.

Adieu les asperges.
Les producteurs qui prolongent la cueillette après la Saint Jean d’été savent qu’ils prennent des risques. Mais les modes de culture ont changé et n’ayant créé que 4 plantations d’asperges, mes références et connaissances datent peut-être : qui sait ?
A l’époque on  prenait le temps. On plantait des asperges distantes de 1 m, maintenant elles sont serrées comme des sardines en boîte. Les plantations d’antan duraient plus de 20 ans. Maintenant leur vie est beaucoup plus courte.

Cette semaine, je ne vous propose pas de menus.
Vous trouvez de tout et toutes les idées que je vous ai données sont réalisables à part bien sûr les choux de Bruxelles pour lesquels il faudra encore patienter.

Aujourd’hui, je vous vous donner un « petit » truc, une petite « combine » comme il vous plaira.

ORGANISATION D’UN BUFFET DE CRUDITES DANS LE CADRE FAMILIAL.

Des crudités, nous en avons besoin pour nous maintenir en forme.
Elles nous apportent les vitamines nécessaires au bon fonctionnement de notre organisme.
Mon épouse cardiologue ne cesse de chevaucher son cheval de bataille :
Mes chers malades vous avez besoin de fibres
Et bien, allez-vous servir au buffet de crudités.

Il y a plusieurs façons de concevoir la préparation d’un buffet.

La manière fatigante

est celle qui concerne la réalisation quotidienne des salades. Il est vrai qu’au niveau fraîcheur, on ne fait pas mieux, mais il faut avoir le temps, chose qui devient de plus en plus rare.

La manière cool,

plus adaptée à notre style de vie consiste à préparer les salades en bloquant un peu de temps.
Elles se conservent dans le froid soit en saladier, soit sous vide si vous posséder ce genre de machines (nous en reparlerons)

 

L’important, et c’est là le petit « truc » est :
 de ne pas les assaisonner.
C’est le vinaigre qui joue le trouble-fête.
Son acidité va attaquer les légumes. Le vinaigre va certes ramollir les fibres un peu trop dures, mais ce n’est pas le cas de tous les légumes.
Il y a des salades qui tirent la tronche.

Gardez donc vos salades sans les assaisonner, mais préparez des assaisonnements à part :

– vinaigrette simple (huile, vinaigre sel etc.)
– vinaigrette moutardée.
– mayonnaise simple.
– mayonnaise citronnée.
– mayonnaise avec un petit coup de vinaigre
– mayonnaise avec un peu de purée de tomate
– sauce paix des ménages de papy Jipé. ICI

Le mieux est de conserver les sauces dans des récipients avec couvercles hermétiques.

Quand on passe à table, chacun se sert selon ses goûts (pas de gâchis).

Il suffit de surveiller le « niveau » des crudités et de refaire le plein.

N’oubliez pas que l’on peut préparer d’excellentes salades de haricots secs, de lentilles, de pois-chiche, de riz, de pâtes etc

Personnellement, mes buffets comprennent toujours :

– des échalotes ciselées.
– des oignons en rouelles ou ciselés
– des oignons frits qui croustillent
– des olives

Possibilités non obligatoires de préparer :

– des œufs durs.
– de la charcuterie.
– des crevettes.
– des sardines à l’huile ou à la tomate avec quelques gouttes de vinaigre balsamique noir.
– de la charcuterie.
– des viandes cuites servies froides

Il y en a pour tous les goûts et pour toutes les bourses

L’essentiel n’est-il pas de se faire plaisir ?

Allez  bon appétit.

Au marché de Mulhouse, il n’y a pas que les salades qui vous sourient.

Views: 96