LE BASILIC


Le basilic est une plante bien connue de nos jardiniers qui le cultivent pour sa valeur de plante aromatique.
Le mot « basilic » est issu du bas latin et signifie « royal. »
Dans le vocabulaire commun, le basilic était appelé « herbe royale."
On le retrouve sous l’appellation « pistou » dans la région méridionale et de « pesto » en Italie.

 

Un peu de botanique :


Au niveau botanique le basilic est classé dans la famille des labiacées.
La tige est de section carrée.

Le basilic est originaire d’Asie du Sud, mais il s’acclimate très bien dans les jardins des zones tempérées. Pourtant le basilic ne supporte pas le froid.
10° degré C semble la limite  en dessous de laquelle, il dépérit.
Le basilic est connu depuis fort longtemps.
Des traces le font remonter à 4000 ans avant JC.

Pour le petite histoire, le basilic a fait le voyage inverse des tomates qui sont venues d’Amérique. Le basilic lui est arrivé sur le nouveau continent avec les premiers européens.

Il existe de nombreuses variétés de basilic.
Elles se distinguent par la taille des feuilles : le grand basilic et le basilic à petites feuilles.
Autres distinctions la couleur : il existe du basilic à feuilles pourpres.

Actuellement, le basilic est surtout utilisé en cuisine pour ses qualités aromatiques, mais il possède également des vertus  médicinales.

Voir ICI

 

La basilic en cuisine

La basilic est utilisé de préférence en pleine saison ( juillet août).
N’hésitez pas à le congeler car il réussit très bien.
On peut également l’acheter sous forme de herbes sèches broyées.

Le basilic accompagne merveilleusement bien la tomate, que ce soit en chiffonnade pour une salade de tomates ou pour parfumer une sauce tomate.

On trouve couramment le basilic à grosses feuilles.
Il est facile à travailler en chiffonnade.

Prenez la peine d’essayer le basilic à petites feuilles.
Personnellement, je le préfère. Son goût est plus fin.

Évitez de hacher le basilic avec un couteau. Métal et basilic ne font pas bon ménage.
Le mieux me semble-t-il, est de le déchirer entre vos doigts.

Le basilic offre beaucoup de possibilités y compris quelques unes du côté de la cuisine moléculaire.
Il entre également dans la composition des pestos et  des pistous.
Je vous encourage à essayer des associations parfois surprenantes.

Petits trucs pour les jardiniers :

Le basilic n’aime pas particulièrement les sols trop humides. Arrosez-le, car il a besoin d’eau comme toutes les plantes, mais avec modération.
Au mois de juillet août, le basilic atteint sa plénitude et quand il est heureux il se met à fleurir.
Les petites fleurs blanches se développent le long d’une hampe florale.
Prenez la peine de les observer de près ; elles sont très jolies.
Mais voilà, quand le basilic fleurit, il se croit en vacances.
Si vous voulez le faire continuer à produire des feuilles, il faut supprimer les hampes florales.

Illustrations photographiques © Papy Jipé et Mamy Christiane dans leur jardin

Voir aussi l’article consacré au basilic Thaï

cliquez ICI

 

Plant de basilic à grandes feuilles du jardin de Papy.


Sommités


Feuiles aromatiques délicates et parfumées.



Les bourgeons annoncent les fleurs


Les fleurs bien sûr comestibles.


Gros plans sur les fleurs


Basilic à petites feuilles.



Je le prfère il est plus aromatiques


Ne pas hacher au couteau mais arracher

Gros plan sur les ptites feuilles


Le basilic thaï a des couleurs pourpres.



Il a un parfum bien à lui.


 

Très riche en fleurs il attire les abeilles.

 

Views: 245