EGLANTINE 

On l’appelle :


– Eglantine,

– Rose sauvage,

– Rose des chiens, Rosa canina- Dogrose.

– Heckenrose : la rose des haies

C’est un arbuste sauvage qui mesure entre 2 et 3 mètres. Il croit dans les prés, le long des chemins. L’églantier est une rose primitive.
Il est à l’origine de tous les « cultivars »
Par « cultivar », on désigne tous les croisements réussis par la main de l’homme.

L’églantier est un arbuste qui se défend par de nombreuses épines qui se plantent facilement et solidement dans votre peau.

La fleur est très simple et cette simplicité contribue certainement à sa beauté.
Comme toutes les roses, c’est une fleur en symétrie de 5.
– 5 pétales.
– 5 sépales.

La floraison se passe au mois de juin.

Après fécondation, la plante développe un fruit qui renferme des graines.

Les enfants connaissent bien ce fruit, car il leur fournit les fameux poils à gratter.
Non seulement, les poils peuvent provoquer des démangeaisons cutanées, mais quand on le mange, il peut être à l’origine de démangeaisons dans la sphère anale d’où le nom vulgaire de gratte cul.

Ce fruit est appelé cynorrhodons (orthographe avec 1 r ou 2 r)
D’abord vert, le cynorrhodon devient rouge orangé avant de devenir rouge vif.
Il reste accroché aux branches du buisson si bien, qu’au fur et à mesure que les feuilles tombent, il devient de plus en plus visible.
Visible pour les oiseaux, mais également visible pour les humains qui sont depuis toujours à la recherche de tout ce qui est comestible.

Le cynorrhodon fait donc partie des fruits que l’on cueille depuis fort longtemps.

Des études récentes ont démontré sa richesse en vitamine C et cela juste à la période de l’année où on en a le plus besoin. Une fois cuit, le cynorrhodon a un goût agréable mais toute l’astuce consiste à trouver un moyen de le débarrasser des fameux poils à gratter.

Petite histoire autour de la confiture d’églantine (cynorrhodon).

J’ai passé quelques années de ma jeunesse à la campagne et, comme tous les campagnards, non seulement, nous cultivions, mais nous  ramassions aussi tout ce que Dame Nature voulait bien nous offrir.
Chaque saison nous apportait ainsi des produits que nous cueillions, les pommes sauvages, les poires dites «  à bois » et en automne, les fruits des églantiers.

Nous attendions qu’ils soient bien rouges, donc bien mûrs, pour les cueillir mais, nous avions très vite remarqué qu’il y a mieux à faire encore.
Il suffisait d’attendre le passage d’une première période de gelées pour que les cynorrhodons non seulement deviennent rouges, mais deviennent également mous.

Ca, c’est pour les gens qui savent observer, et attendre, mais il existe toujours des gens plus pressés qui veulent brûler les étapes.
C’est ainsi qu’un jour les voisins avaient cueillis un grand panier de cynorrhodons qu’ils voulaient transformer en confiture.
Ils se rendirent vite compte que les poils à gratter jouaient les trouble-fête.

Alors un pince sans rire en profita pour leur donner le conseil qui tue :
« C’est facile. Coupez vos églantines en deux et enlevez les poils »

Je ne vous dis pas la rigolade, le lendemain quand, l’air de rien, nous nous sommes enquis de l’état d’avancement des confitures.

Un truc à devenir fou !
On n’arrête pas de se gratter..
Et nous, nous n’arrêtions pas de rigoler !

Alors comment faire avec ses maudits poils à gratter ?

VOICI LA TECHNIQUE DE RÉALISATION DE LA CONFITURE D’ÉGLANTINE.

Tout d’abord il faut attendre que les fruits soient bien mûrs, ou mieux gelés.
Tout le monde n’a pas la chance d’avoir un églantier juste devant sa maison. Et même si c’est le cas, gare à la concurrence des oiseaux.

Phase N°1

Cueillez donc vos églantines et mettez les dans le noir de votre cave.
La chlorophylle va se désactiver et vos fruits deviendront rouges.
Encore plus pressés ?
Passez vos églantines dans le congélateur.

Phase N°2

Enlevez les pétioles et les restes de fleurs.
Mettez vos églantines dans un cocotte à pression avec un petit fond d’eau et laisser cuire jusqu’à ramollissement.

Phase N°3

 

Passez vos églantines dans un moulin à légumes à l’ancienne.
La pulpe passe, les graines restent, les poils à gratter font ce qu’ils veulent, c’est à dire une partie passe, l’autre reste.

Phase N° 4

Prenez une passoire à gelée.
Elle est réalisée à partir de grillage très fin.
Elle compte deux systèmes :
A)
une raclette comme la passoire à légumes classique
B)
une boule en bois, en forme d’œuf. En tournant, vous verrez que les poils à gratter commencent à s’agglutiner autour de la boule en bois et la pulpe qui sort de la passoire en sera débarrassée.
 

Phase N°5

Cuisson de la confiture.
Il vous faudra peser la pulpe et faire un petit calcul
Pour 1 kg  de pulpe, ajoutez 600 g de sucre de préférence cristallisé.
Laissez cuire et prélevez de temps à autre un peu de confiture que vous verserez sur une assiette bien froide.
Un moment donné, cette confiture commencera à figer.
Versez-la dans des bocaux très bien nettoyés.
Fermez le couvercle
Renversez, tête en bas jusqu’à refroidissement.

Voilà le truc que j’utilise depuis des années.
Si j’étais mort, je ne serais pas là pour vous en parler.

LA CONFITURE D’EGLANTINE.

La confiture d’églantine est assez longue à réaliser c’est ce qui explique son prix. C’est une spécialité surtout chez nous en Alsace, mais il semble que les gens habitant la montagne en fabriquent aussi.

On la servait en guise de confiture au petit déjeuner, mais elle servait aussi à garnir des biscuits roulés.

Elle n’est pas tombée en désuétude, mais les gens ont tout simplement cessé d’en fabriquer. Trop de travail !
Récemment, on a vu réapparaître la confiture d’églantine servie en fond d’assiette pour la présentation dune glace vanille.
Il est vrai que les deux goûts  s’harmonisent bien.

Vous avez le choix entre plusieurs techniques

Vous déposez de la confiture de cynorrhodon en fond d’assiette.
Vous faites un dessin avec un mélange de sucre glace de jus de citron un peu à la façon des mille feuilles
Vous servez la glace vanille sur ce fond.

Le petit truc du chef :

Prenez une poêle.
Faites-là chauffer sans rien.
Versez une cuiller de grains de poivre de Sichuan et couvrez rapidement avec un couvercle.
Les grains de poivre vont se mettre à sauter et vont se torréfier.

Servis avec de la glace vanille, ils apportent un croquant agréable.

Le cynorrhodon fait également partie de la pharmacopée des campagnes. Bu en infusion, le cynorrhodon soulage les cystites.

COMMENTAIRES DU CHEF

Nous sommes une fois de plus, en présence d’un produit qui fait un aller-retour dans nos mémoires.
Dans ma jeunesse, il n’y avait pas une année où nous ne préparions de la confiture, des confitures de tout d'ailleurs
Cela se faisait souvent en famille, pendant les veillées quand il y avait de la main d’œuvre

Et puis un jour, les gens ont acheté un poste de télévision.
Adieu les veillées, c’est le petit écran qui regne désormais en maître.
Et puis, il y a un jour ou l’autre une vague de nostalgie et l’on découvre que nos anciens savaient plein de choses.

C’est l’éternel oscillement qui caractérise la vie.

Essayez un jour de faire un peu de confiture d’églantines. Vous serez surpris et conquis.

PS

Les tricheurs ont toujours existé.
Il fut un temps où pour faciliter le travail des citadins, ceux de la campagne vendaient au marché de la pulpe d’églantine. Les citadins n’avaient plus qu’à cuire leur confiture.

Mais voilà, la pulpe des cynorrhodons  possède à peu de chose près la même couleur que de la purée de carottes, alors certains n’hésitaient pas à rallonger leur pulpe d’églantine avec de la carotte.
Ni vu ni connu !

Illustrations photographiques © Papy Jipé

 

 


L'églantier un arbuste commun.
 


Une fleur toute simple c'est la rose primitive


Pistils et étamines


Vue arrière : les sépales Symétrie de 5


J'ai éliminé les pétales


Une fleur visitée


Plein de nuances de couleurs

Les fruits les cynnorhodons


Ils contiennent le poils à gratter


et ça gratte !

La passoire à gelée. Les poils se mettent autour de la boule en bois

 

 

Views: 829