Salut facteur

Salut facteur !

A le voir, dans son uniforme gris, avec son vélo à sacoches, fourni par l’administration, on ne se douterait pas de l’importance du personnage.
L’autre soir, il est venu me proposer un calendrier des postes.
Alors, autour d’un verre, nous avons discuté.

Il faut vous dire qu’en vrai Flamand, notre facteur tutoie tout son petit monde.
Encouragé, je l’ai fait parler de son métier.

“Tu vois, me disait-il, ce n’est pas toujours drôle d’aller, de porte en porte, les jours de pluie ou quand il fait froid.
Mais j’aime mon métier parce que j’aime les gens. Je sais bien qu’ils guettent mon passage, même ceux qui n’attendent plus de lettre.
Alors, je donne un petit coup de sonnette rien que pour dire bonjour.
Au début du mois, j’apporte les retraites. On me fait entrer dans les maisons et j’ai parfois le cœur lourd car il y a bien des misères que l’on ignore. Alors, j’essaie de donner un peu de courage, par un sourire, par un mot gentil.
Et tu vois, quand je rentre chez moi, les pieds fatigués, je suis quand même un peu heureux.”

Dimanche dernier, je suis allé rendre visite à un ami qui a construit une belle maison dans la banlieue.
A l’entrée du lotissement, les PTT ont installé toute une série de boîtes aux lettres.
Je me suis arrêté devant ces boîtes trop identiques et je me suis dit que nous autres,
nous avons bien de la chance d’avoir un facteur dans notre quartier.

Views: 101