PLANTER DES ASPERGES BLANCHES ET DES ASPERGES VERTES.

Autant vous l’avouer : je suis gourmand.
C’est peut-être ce qui a été à la base de ma reconversion en professeur de cuisine.

Gourmand oui, mais pour encore aggraver mon cas, j’ajoute que je suis également gourmet.
Gourmand et gourmet vont de pair.

Pas d’excuse : de toute façon, c’est sans espoir.

Si j’ai trouvé utile de vous dévoiler mes travers, c’est pour vous expliquer que je n’ai pas seulement du plaisir à manger, mais également plaisir de préparer moi-même mes plats de partager  et pour pousser encore plus loin, à cultiver moi-même une grosse partie de mes légumes.

Âge oblige, je bénéficie pour cette tâche, de la complicité de mon ami Robert, jardinier.

 

L’autre jour, nous avons décidé de commencer une plantation d’asperges.
Disons-le de suite : c’est ma quatrième plantation d’asperges.

La première remonte début des années 70. Elle a duré presque 25 ans avec en moyenne un rendement de 1 kg par pied d’asperges.
La seconde remonte à mon installation dans le Nord où la terre de la Flandre maritime était tout indiquée.
La troisième plantation a été faite pour un ami restaurateur à Bergues (oui, le film de Dany)

La dernière est celle que je vais vous raconter.

 

CHOISIR LA VARIÉTÉ :

En gros, il existe deux variétés d’asperges : les blanches et les vertes.
Ce n’est plus totalement vrai, car on trouve aussi actuellement des asperges de couleur tirant sur le rouge violet.

Un peu de culture ne peut à nuire à l’agriculture.

Les asperges sont en réalité des tiges souterraines (on parle de rhizomes).
Elles poussent sous la terre et n’ont qu’une hâte, aller se faire bronzer au soleil.
En fait de bronzer, en réalité une asperge reste plus ou moins blanche (il en existe avec des pointes tirant sur violet) aussi longtemps qu’elle n’a pas vu la lumière.
Dès qu’elle montre son nez, la lumière active la chlorophylle et l’asperge devient de plus en plus verte, mais de plus en plus dure aussi.

C’est pourquoi, on « butte » les asperges.
Non ! Pas à coup de revolver !
Butter : c’est faire un monticule de terre qui oblige l’asperge à allonger son voyage sous la terre et du coup elle devient plus longue.
 

Ceci est vrai pour les asperges dites banches.
Il en existe différentes variétés.
Le mieux est de vous renseigner pour savoir celle qui convient à la terre de votre région.

Attention : piège

 

Il existe une variété d’asperges appelées asperges vertes.
Ce n’est pas du tout le même procédé.

L’asperge verte pousse elle aussi sous la terre.
C’est également une tige souterraine.
Quand elle montre le bout de son nez, elle  devient  verte très rapidement au point qu'elle semble  déjà verte.
Verte de père en fils comme les martiens !
 

Quand l’asperge verte « perce la terre » elle continue à pousser, mais elle met un certain temps avant de devenir dure.
Les petits malins en profitent pour la manger.
Pas même besoin de la peler.
De plus, elle a un bon goût.
Tout pour plaire.

Sauf, qu’il y a les sacrées habitudes qui veulent que l’on mange des asperges blanches.

A vous de voir !

Moi, le choix a été simple.
J’ai décidé de planter les deux variétés.

COMMENT FAIRE UNE PLANTATION D ASPERGES ?

 

Il faut tout d’abord trouver le bon endroit.
L’idéal est de trouver un terrain en longueur avec une terre légère, un peu sableuse, bien drainée.
Ne rêvez pas : l’idéal n’existe que rarement.
Alors, on fait pour un bien.

Travaux préparatoires :

Une fois de plus l’idéal est de choisir son terrain afin de pouvoir y creuser les tranchées dès l’automne.
On creuse une tranchée de la taille d’un fer de bêche en profondeur et en largeur.
Si vous faites plusieurs tranchées espacez-les d’un mètre.
Laissez passer l’hiver qui s’il est froid, travaillera pour vous de deux façons.
Il va un peu ameublir le fond de la tranchée, mais il fera surtout éclater les mottes que vous aurez retirées  et qui formeront les futures buttes.

Commandez vos asperges. Prix moyen 15€ les 10 griffes.

Combien d’asperges ?
Si vous n’êtes pas trop limités, plantez un pied d’asperge tous les 80 cm à 1 m.
Sinon, vous pouvez essayer à 50-70 cm.
Il faudra juste apporter un peu plus d’engrais.

 

C’est quoi un pied d’asperge ?

Cela s’appelle en réalité une griffe d’asperge.
Imaginez une araignée avec plein de pattes.
Le corps est l’endroit où vont naître :
– les racines vers le bas
– les asperges vers le haut

Planter les griffes :
 

– on prépare un petit monticule de terre (gros comme une orange) au fond de la tranchée.
– on pose la griffe d’asperge sur le monticule en prenant soin de bien répartir les racines.
– on enterre de façon à ce que la terre recouvre juste un peu la griffe.
– on arrose s’il fait sec.

 

Le plus important, on attend, on attend on attend encore…

La première année : (année de plantation)

Les asperges vont montrer leur nez.
Elles sont grosses comme des aiguilles à tricoter.
Au fur et à mesure, on nivelle la tranchée.
A l’automne, on coupe les tiges au ras du sol.

La seconde année :
 

On commence par se calmer, car on est pressé.
La tranchée est nivelée.
Les asperges vont réapparaître.
Elles seront déjà plus grosses.
Moi, je vous conseille de ne pas les toucher.
A l’automne, on coupe de nouveau les tiges à ras le sol.

La troisième année :

Quand le printemps commence, on donne un peu d’engrais aux asperges.
On commence à les butter.
Faites une butte de 30 cm de hauteur.
Guettez !
Un jour, vous allez voir apparaître les asperges qui pointent leur nez.
Prenez votre couteau spécial, on dit une "gouge."
N’essayez pas de couper l’asperge, mais cassez-la sous la terre et retirez délicatement l’asperge.

Celui qui sait attendre récoltera de belles grosses asperges pendant plus de 20 ans.
Celui qui est pressé, mangera des asperges sveltes et fines…

Et pour les asperges vertes ?

Coucou, les revoilà.
Les asperges vertes n’ont pas besoin d’être butées.
Pourquoi ?
Et bien, on butte les asperges blanches pour qu’elles restent blanches non ?
Alors comme les asperges vertes sont vertes de naissance… pas  besoin de les butter
On coupe et puis c’est tout.

COMMENTAIRES :

On fait tout une histoire en parlant de la plantation des asperges.
Je pense qu’il faut comme toujours, quelques connaissances de base et surtout du temps.
il est vrai que de manger les asperges de son propre jardin est un plaisir particulier, surtout quand au bout de quelques années, les asperges sont suffisamment productives pour que vous puissiez déguster les asperges encore vivantes, enfin je veux dire que vous venez tout juste de les cueillir.

 

Celui qui ne tente rien n’a rien
alors essayez !

Illustrations photographiques © Papy Jipé

 


Les 2 tranchées pont été creusées en automne.



Mon complice Robert a disposé les griffes d'asperges vertes


De l'autre côté les griffes d'asperges blanches


Gros plan sur une griffe d'asperges.


Il y a déjà une asperge qui s'est formée.


Robert a raccourci les racines et préparé une petite butte de terre


On dispose la griffes sur la butte et on répartit bien les racines tout autour.


On recouvre avec de la terre juste à hauteur.


Les asperges sont plantées.
Il n'y a plus qu'à patienter
Rendez-vous en 2020

 

 

 


 

 

Views: 2775