Papy : le retour

Mon ami Jean était psychiatre.
Un homme réputé qui officiait, selon l’expression consacrée «  près les tribunaux. »
Jean : un homme sérieux ?
Laissez-moi rire.

Jean était (oui, il nous a malheureusement  quittés) un homme tout ce qu’il y a de plus farfelu.

Peut-être qu’après tout son métier exigeait-il cette compensation.

Jean ne s’en privait pas.
Nous avons fait les quatre cents coups ensemble, sans la moindre méchanceté, toujours avec le sourire.

Un soir Jean déclara d’une voix on ne peut plus officielle :
«  Moi, j’aime bien vieillir
Car, avec l’âge, je passe plus de temps dans les bras des infirmières que dans ceux de mon épouse ! »

Dans les dernières semaines, j’ai souvent pensé à mon ami Jean.
Le 24 janvier, je suis entré à l’hôpital.
Petits soucis.
Oh, tout petits. Mes vertèbres enserraient tellement ma moelle épinière que mes jambes se paralysaient de plus en plus.
La cuisine en fauteuil à roulettes : vous imaginez ?

Simple avait dit le chirurgien : il suffit de fendre les vertèbres comme de vulgaires bûches de bois.
Simple, non ?

Et bien voilà c’est fait.
Je suis sur pieds et de plus, je marche.

Un coup de chance : certainement, mais également une compétence extraordinaire de l’équipe médicale à tous les niveaux.
Le fauteuil à roulettes est rangé, j’espère pour longtemps.

Je suis d’une génération qui a appris à dire merci.
Alors oui, je vous dis merci.
Merci à tous les acteurs, mais également merci à toutes celles et à tous ceux qui m’ont assisté moralement par les coups de téléphone et leurs messages.

Me voilà riche d’une nouvelle expérience,
d’une nouvelle balafre aussi qui s’ajoute à toutes les autres que vous laisse la Vie.

Papy

Mon ex Ferrari

Retour accueil ICI

Views: 92