MIEL DE PISSENLIT

Présentation :

Au printemps, les prés se couvrent d’un tapis de fleurs qui brillent comme des petits soleils : les pissenlits.
Leur abondance est telle que c’est tout naturellement que l’on essaie d’utiliser cette manne.

Mais attention, il y a miel et miel !
 

Le véritable miel est produit par les abeilles.
Quand elles butinent essentiellement des fleurs de pissenlit,  elles produisent donc un miel spécifique : le véritable miel de pissenlit.
Le pissenlit est une fleur de printemps, une saison de redémarrage de la nature, une saison où les fleurs, toutes les fleurs, s’épanouissent.
Le miel de pissenlit produit par les abeilles sera donc mélangé aux différents autres miels.
Le tout sera vendu sous le nom de miel de fleurs.
Il est difficile de trouver du miel réellement de pissenlits.

L’autre miel de pissenlit : « cramaillotte »

 

La récolte des fleurs de pissenlit fait partie des habitudes ancestrales.
Elles servent à préparer le miel de pissenlit, non pas celui des abeilles, mais celui qui est fabriqué par les ménagères.
En fait, les deux produits diffèrent même s’ils possèdent quelques points communs.

– ce sont des produits contenant une grande quantité de sucre.
– ils possèdent des couleurs très proches
– mais, c’est surtout la consistance qui explique leur désignation commune de miel.

Quelles sont les vertus du pissenlit ?

Le pissenlit est riche en sels minéraux :
 

  • fer
  • calcium
  • cuivre
  • silice
  • manganèse
  • potassium
     

Le pissenlit doit son nom à ses vertus diurétiques.
On dit qu’il nettoie le sang. Ce qui est sûr, c’est qu’il apporte beaucoup de fibres qui augmentent et favorisent le transit intestinal.

On consomme le pissenlit sous forme de salades voir ICI
Il peut également être préparé sous forme d’épinard.

Dans certaines régions, on prépare également du vin de pissenlit ainsi qu’un apéritif à base de pissenlit.

 

Préparation du miel de pissenlit.


Les ingrédients :

Fleurs de pissenlit.

On ne gardera que la partie jaune.
Il faut éliminer les tiges qui donnent une amertume.
Les fleurs de pissenlit sont légères, mais il y en a tellement que l’on peut facilement en cueillir de grosses quantités.
Il faut environ 1 kg de fleurs de pissenlit.

– de l’eau.
– beaucoup de sucre : 1,5 Kg ( sucre cristallisé).
– un peu de vanille liquide ou une gousse de vanille fendue.
– jus de citron.
– zeste d’orange non traitée.

Au travail :

– évitez de cueillir les pissenlits le long des routes où ils seront pollués par les métaux lourds.
Le mieux est de trouver un pré un peu retiré.
– comme dit : ne récoltez que les parties bien jaunes. Les tiges risquent d’apporter une amertume.
– laver rapidement les fleurs.
– mettez les fleurs dans un récipient.

– faites bouillir 2 litres  d’eau et versez-la sur les fleurs.
– prolongez la cuisson des fleurs pendant 20 minutes à ½ heure.
– mettez un couvercle et laissez infuser.

– filtrez et remettez dans un récipient.
– laissez réduire sur feu moyen afin qu’il ne reste en définitive que 1 litre. (le jus va donc se concentrer.)

– ajoutez 1.5 kg de sucre.
– ajoutez la vanille liquide ou en gousse fendue en deux dans le sens longitudinal.
– ajoutez le jus de citron (ne pas mettre de rondelles de citron car la partie blanche donne trop d’amertume quand elle bout.)

– cuisson :

– c’est là toute la difficulté.
– l’ébullition va faire évaporer l’eau.
– le liquide va donc de plus en plus se concentrer.
– il va « épaissir » au fur et à mesure de la perte d’eau.
– il faut, de temps en temps, en prélever un peu et le versez sur une assiette.
– on arrêtera la cuisson, quand la consistance de liquide sera celle du miel des abeilles.

– conservation :

– les bocaux auront été bien lavés, puis mis à égoutter la tête en bas sur un torchon.
– versez le liquide bouillant dans les bocaux.
– fermer avec le couvercle.
– retourner le bocal tête en bas pour faire le vide.

COMMENTAIRES DU CHEF

 

La recette ci-dessus est particulièrement recommandée aux diabétiques en mal de vivre !
Une telle concentration de sucre peut provoquer des accidents.
Tout est bien sûr, une question de goût, car la conservation du miel de pissenlit est essentiellement basée sur les propriétés de conservation par le sucre.
Le sucre conserve à partir de 60 % c'est-à-dire 600 g de sucre pour 1 litre d'eau. Or dans cette recette nous sommes à 1500 g de sucre pour 1 litre d'eau.

Le miel de pissenlit possède une belle couleur.
On dirait du soleil mis en conserve.
Il possède aussi un goût typique.
Il peut être utilisé pour sucrer d’autres préparations crèmes, tisanes etc…

Essayez et voyez par vous mêmes.

N.B.

Suite à la parution de cet article, j'ai reçu un coup de fil de mon ami Joseph.
C'est un amateur éclair de fabrication de tous les sirops, et autres produits que nous offre Dame Nature.

Joseph m'a dit  que si l'on fait bouillir les fleurs de pissenlit, elles donnent une amertume au sirop.
Pour évter ce phénomène, Joseph se contente simplement d'ébouillanter les fleurs.

Nous avons également discuté sur la quantité de sucre.
Chez nous en Alsace, il existe une expression qui définit la quantité de sucre :
On dit :
"Pfund uf Pfund"
traduction littérale : " livre pour livre". soit une livre de jus pour une livre de sucre
Autrement dit : tant pour tant.

Le fait d'augmenter la quantité de sucre permet tout juste de gagner un peu de temps.

Merci Joseph…

 

Illustrations phoographiques Papy Jipé

Le pissenlit est très " photogénique" un véritable régal ppur le photographe

 

Des pissenlits.. Il suffit de se baisser.

Au niveau botanique le pissenlit est une fleur dite composée.

Gros plan


Un pissenlit c'est un monde

 

On aperçoit les grains de pollen qui attirent les abeilles.

 

Voici un bocal de miel de pissenlit fabriqué maison.

Views: 592