LA BOURRACHE OFFICINALE : OUI, MAIS

La bourrache est une plante commune dans les jardins.
Elle ne passe pas inaperçue avec ses 60 centimètres de hauteur, mais elle attire surtout le regard à cause de ses fleurs bleues en étoiles. (une belle symétrie de 5).

Pourtant, quand on voit pour la première tous les poils dont est hérissée cette plante, on a souvent une appréhension ? C’est qu’elle est rude au toucher, cette plante de la famille des Boraginacées.
On retrouve d’ailleurs cette racine dans le nom populaire de Borache.

Une culture facile :

On peut semer la bourrache en mai et juin, mais il est plus facile de l’acheter sous forme de plants dans une jardinerie.

Quand viennent les jours froids, la bourrache disparaît, mais surtout ne croyez pas que cette disparition est définitive. Dès que reviennent les beaux jours, les graines de  bourrache, disséminées par le vent, se mettront à pousser, même aux endroits où vous ne les attendez pas.

La bourrache est une plante très mellifère qui fait le plaisir des abeilles.

Propriétés de la bourrache :

Les jardiniers vous diront que la bourrache est un puissant répulsif contre les limaces.
Quand on connaît les méfaits de ces animaux dans les jardins, on  ne peut qu’être content.

Fleurs et petites feuilles contiennent du mucilage qui favorise le transit intestinal.
Il me semble que le côté esthétique des fleurs l’emporte.
Elles viennent joliment décorer vos salades.

La bourrache est mieux connue dans les pays germaniques.
Elle entre dans la composition de la sauce verte qui fait la renommée de la gastronomie de la ville de Francfort.(Grüne Sosse)

On emploie également la fleur dans la fabrication de desserts.

Les avis divergent quand on explore les propriétés médicinales.
Les herboristes prudents disent qu’il n’existe que très peu d’études scientifiques sur lesquelles on peut se baser et que la bourrache, même si elle contient des lipides de la famille des oméga 6, contient également des alcaloïdes dangereuses et qu’il ne faut pas en abuser.

La sagesse ne veut-elle pas que l’on abuse de rien ?

Plante médicinale, et/ou plante magique ?

La bourrache posséderait des vertus aphrodisiaques connues depuis l’antiquité ce qui la classe dans les plantes magiques.

La bourrache a été surnommée ; la plante qui rend heureux.
Allez savoir.

L’huile de bourrache est utilisée sur la peau, mais pas en ingestion.

Ne vaudrait-il pas tout simplement se réjouir de la beauté de ses fleurs et pourquoi ne pas en décorer vos salades à l’occasion sans en faire un acte systématique.

Pour le reste, libre à vous de faire le tri entre le médicinal et le dangereux.
La bourrache avec ses étoiles bleues oui, mais elle existe également en blanc.
Le bonheur du jardinier ?
Le bonheur des photographes aussi.

Wikipédia sera une puissante source de renseignements

Cliquez ICI

Illustrations photographiques sous © Papy Jipé

Cliquez pour faire défiler les 10 photos

 

Views: 146