Innsbruck : le tombeau de Maximilien I° – die Schwarzen Mander.

Innsbruck : le tombeau de Maximilien 1° die Schwarzen Mander 

 

Le tombeau de Maximilien 1° a été construit dans la « Hofkirche » – l’église impériale, accolée au musée des arts populaires.
Pour être plus précis, ce n’est pas un véritable mausolée parce que le tombeau est vide.
L’empereur est enterré selon sa demande, à Vienne.

On parle donc de cénotaphe pour désigner un tombeau vide.

L’empereur avait d’ailleurs exprimé le souhait d’être enterré dans un monument digne de lui.
L’exécuteur testamentaire, Ferdinand Ier, fit donc appel aux artistes les plus réputés de l’époque tels que Durer.
Le cénotaphe fut  érigé à Innsbruck pendant que le corps de Maximilien repose à Vienne.

Maximilien mourut en 1519 et la construction du cénotaphe  fut réalisée à partir de la construction de l’église impériale de 1553 – 1563.

Pour garder le tombeau vide, on érigea des statues en bronze plus grandes que nature, vu qu’elles mesurent plus de 2 mètres.
Elles représentent non seulement la famille impériale mais les saints protecteurs de la famille des Habsbourg.

Il en était prévu quarante parmi lesquelles Clovis, Charlemagne, Godefroy de Bouillon.
Finalement, elles sont 28 qui gardent le cénotaphe. Comme le bronze est de couleur sombre, les habitants d’Innsbruck les ont baptisées « Schwarzen Mander » – les hommes noirs ( mais il y a aussi des femmes)

Petit clin d’œil à la statue de Rodolphe Ier qui brille à l’entrejambe à force d’être touchée par les visiteurs (visiteuses ?)

Les statues sont de toute beauté, avec des détails très fins. Elles étaient prévues pour pouvoir tenir des flambeaux

Une grille renaissance richement décorée entoure le cénotaphe.

Pendant que Maximilien dort à tout jamais au château de Wiener Neustadt.

Photosréalisées en lumière ambiance à main levé 1600ISO

Cliquez sur le côté des images pour les faire défiler

 

Views: 4069