DUNKERQUE ET SON CARNAVAL.

Je suis né le 11/11/ à 11h 11  … je suis : CARNAVAL.

Ma culture carnavalesque n’est pas très grande. 
La faute à la vie.

A Mulhouse, ma ville natale, j’ai connu les balbutiements des premières cavalcades avec leurs batailles de confettis et leurs montagnes de serpentins.

Un jour, la Vie m’a dit : « fais tes bagages »,
et c’est ainsi que tout juste trentenaire, j’ai commencé à écrire un nouveau chapitre de ma vie, là-bas, dans le ch’Nord, à Dunkerque.

Recommencer à trente ans n’est pas facile.
Il faut savoir à la fois rester fidèle à ses propres traditions, fidèle à tout ce qui constitue « notre histoire », tout en faisant table rase pour en accueillir de nouvelles afin de s’intégrer.

Avec le recul  de presque 40 ans, j’ai compris que si j’ai réussi mon intégration dans ma nouvelle ville, c’est grâce aux dunkerquois.

"A Dunkerque, quand tu serres une main, tu as vite fait de comprendre à qui elle appartient."

Je pense que les dunkerquois ont été forgés à grands coups de tempêtes, à grands coups de ciel gris, à grands coups d’histoires qui ont laissé des traces profondes.

Bien sûr, comme tout le monde, j’avais entendu parler du carnaval dunkerquois, mais le « vivre de l’intérieur », m’a appris qu’il ne faut surtout pas se fier aux apparences, et que derrière les visages grimés, que dans les têtes coiffées de chapeaux  plus extraordinaires les uns que les autres, il y a tout un monde, une véritable philosophie de vie, qui se basent sur des traditions qui sont loin d’être dues au hasard.


Chaque tranche d’âge vit son carnaval à sa façon et quand on a la chance d’être accueillis comme savent le faire les gens de là-bas, le meilleur hommage qu‘on puisse leur rendre, c’est de faire silence et d’écouter avec son cœur.

J’ai essayé de témoigner à travers mes images, photographies ou vidéo, à travers mes enregistrements aussi. J’ai invité des amis d’autres régions à venir partager.

Nous avons vécu des moments « extra – ordinaires » dans le sens profond de ce mot parce qu’il faut les vivre pour les comprendre.

 

J’ai déniché sur internet un témoignage, un film que j’aimerais partager avec vous.

 

Cliquez ICI

 

Carnaval de Malo les bains


 

 

Views: 112