SOT L’Y LAISSE DE DINDE.

SOT L ‘Y LAISSE DE DINDE.
garniture : chou chinois : Pe-tsaï.

Pour commencer une petite histoire :

Quand je suis « monté dans le Nord » dans le grand Nord – un pas de plus et vous êtes en Angleterre – j’ai habité en Flandre maritime. Mes voisins parlaient flamand. Avec mon dialecte alsacien de naissance, je comprenais, disons, la plupart des mots, et ceci nous a permis de sympathiser rapidement.
Ajoutez à cela, je dirais : un complexe commun.
Si les alsaciens parlent des « français de l’intérieur » les flamands eux aussi se sentent un peu à la périphérie.
Raison de plus donc d’arroser cela par un verre de genièvre ou un boc de bière ! Et on en trouve de bonnes par là-bas.

Si je vous ai raconté cette histoire, c’est pour vous faire partager une aventure gastro-humoristico-linguistique.
Un jour, je suis retrouvé devant le tableau pour lancer un cours de cuisine dans lequel il était question de préparation de « sot l’y laisse ».

Au fait, les fameux « sot l’y laisse » se situent du côté des reins des volailles. En regardant la volaille, côté colonne vertébrale, on distingue les hanches. La carcasse présente de chaque côté une cavité qui abrite d’un beau muscle de chair. Beau et bon, car ce muscle est bien à l’abri, bien protégé. On trouve des « sot l’y laisse » chez le poulet, mais on a vu récemment apparaître les sots l’y laisse de dinde sur les étals des volaillers.

Quand on ne sait pas, on jette la carcasse en oubliant le muscle. Autrement dit :

Le sot l’y laisse !

Ça sonne bien !
Mais allez essayez d’expliquer à des gamins de 18 ans que
le sot ( !)
l’y ( ?)
laisse.

J’ai réglé le problème par un grand éclat de rire et une traduction maison que tout le monde a comprise.
Et c’est ainsi que le sot l’y laisse est entrée dans la légende sous l’appellation :

« le couillon l’oublie »

L’essentiel n’est-il pas d’être compris ?

Revenons donc à nos « sot l’y laisse ».
Je vous livre une recette facile et pas trop onéreuse.

Ingrédients pour 8 personnes :

Un sot l’y laisse de dinde pesant environ 75 g, on comptera 2 à 3 sot l’y laisse selon l’appétit des convives.

Donc :

24 sot l’y laisse de dinde
50g + 50g de beurre
5cl d’huile
50g d’échalote
1 dl de vin blanc
½ de fond brun lié ou de fond de volaille
sel poivre piment

Préparations préliminaires :

éplucher échalote.
ciseler échalote.
parer les sots l’y laisse.
les découper en 2 ou en plusieurs morceaux.

Cuisson  en mode de cuisson SAUTER :

dans un sautoir mettre à chauffer le mélanger beurre + huile.
sauter les sot l’y laisse à feu vif pour les saisir.
réserver au chaud entre 2 assiettes
réduire le feu
faire suer les échalotes ciselées sans coloration
déglacer avec le vin blanc
laisser réduire
ajouter le fond lié
laisser mijoter
vérifier l’assaisonnement en sel et poivre
éventuellement un peu de piment, paprika etc…
remettre les sots l’y laisse dans la sauce
laisser mijoter
monter la sauce au beurre
Persil haché ou concassé.

Variantes :

La préparation peut également se faire avec une garniture de champignons sautés.
On peut également crémer la sauce.

Servir avec des pâtes, des pommes de terre, riz, purée, légumes…

Sot-l'y-laisse de dinde

Views: 2137