Mathilde

Mathilde

L’autre jour, j’ai fêté mon anniversaire. J’avais invité plein de copains. Vous le savez bien, les amis des amis sont des…
C’est ainsi que je fis la connaissance de Mathilde.

Mathilde sortait tout droit d’une boîte de haute technologie. Elle était encore toute jeune à en juger par ses boutons.

La soirée se passa agréablement, mais au moment des adieux, les copains déclarèrent :
« Mathilde, elle reste chez toi ! »
Je ne vous dis pas. Une femme et un chien, cela fait déjà beaucoup. Alors en plus Mathilde ?

Je ne vais pas vous faire languir davantage. Rassurez-vous, je ne fais pas ménage à trois. Mathilde est un GPS que les copains m’avaient offert.
Pourquoi Mathilde ? Je vous répondrais pourquoi pas ? Mais mon GPS est résolument féminin à en juger par sa douce voix.

Me voici donc seul avec Mathilde, ma femme s’étant couchée.

Mathilde commençe par m’interroger. Elle veut savoir l’heure, le fuseau horaire, mon adresse, l’altitude à laquelle j’habitais.

Apparemment les renseignements fournis ne lui déplurent pas car elle daigna de me répondre « OK ».

Le lendemain, je décidai d’essayer Mathilde. Je programmai donc l’adresse d’un lieu que je fréquente souvent. Et nous voilà partis.

Au premier croisement Mathilde dit «tournez à gauche » et je la suivis résolument. De croisement en croisement, Mathilde me pilota à travers ma ville. Je décidai alors de tenter une expérience.

Quand Mathilde me dit : « tournez à droite », je filai à gauche.

La réponse ne se fit pas attendre :
« Faites demi-tour ! »
Et, comme je restais obstiné, Mathilde m’annonça
« Recalcul de l’itinéraire »

Je dois l’avoir vexée, car dans la ligne droite suivante elle se fâcha :
« Vous dépassez la vitesse autorisée ! »

Je trouvai que la plaisanterie avait assez duré. Je programmai donc le retour.

Il faut vous dire que mon garage se situe à environ 50 mètres de ma maison. Mathilde refusa systématiquement de dire que j’étais arrivé chez moi. Je fis donc le tour du quartier

« Faites demi-tour »
« Recalcul de l’itinéraire »

Finalement, j’ai actionné le bouton de mise en marche bénissant le ciel qu’il faisait également office de bouton d’arrêt.

Et pourtant,

Mathilde m’avait tellement troublé que je fis un cauchemar. Imaginez-vous que j’ai rêvé que j’étais dans la rue à suivre une belle jeune fille blonde.

« Faites demi-tour »
« Recalcul de l’itinéraire »

Et comme je pressai le pas,

« Vous dépassez la vitesse autorisée. »
Alors là !

Il y a des gens qui parlent bien la langue anglaise. Moi, étant germaniste, je n’y comprends presque rien.

Il paraîtrait que GPS veuille dire Global……

Pour moi, cette nuit
GPS a pris une autre signification
Me voici donc avec un

Guide Pour Sentiments.

 

 

 

Views: 1665