F… comme FETES et FESTINS.


L’Homme a un double besoin de stabilité et d’alternances.

La stabilité lui procure un sentiment de sécurité.
Mais,  la stabilité risque également  de devenir routine. C’est pourquoi l’Homme a également besoin d’alternances : jours de soleil et jours de pluies, alternance du jour et de la nuit, alternance de travail et de congé.

Les alternances ne sont en réalité que des jalons.
On vit de saison en saison, de semaine en semaine, au risque de tomber dans un « train-train sécurisant certes, mais monotone »
D’où l’importance des jours exceptionnels : les jours de fêtes.


Un jour de fête est un jour qui sort de l’ordinaire.
Sortir de l’ordinaire, c’est faire une chose que l’on de fait pas habituellement, c’est également préparer un repas festif.

 

C’est ainsi que certains aliments ont été catalogués denrées festives parce qu’elles sont rares donc chères et que l’on ne peut en consommer journellement.
Le jour où le caviar « se ramassera à la pelle » comme le dit la chanson, il perdra son prestige et sera relégué au rang des denrées habituelles…

 

J’ai suivi avec une grande attention les récents sondages que l’on a effectués pour mieux explorer (au mieux exploiter) les habitudes des Français.

On a ainsi pu établir une liste des aliments disons festifs.

 

Malgré toutes les protestations concernant la douleur animale, le foie figure en bonne place. Rappelons à ce propos que les pays les plus grands producteurs de foie gras sont Israël, la Chine, les pays le long du Danube et la France côté Sud Ouest, mais également côté Alsace.

 

Pour plus d’information cliquez ICI. et cliquez LA
 

Il existe de nombreuses affirmations autour du foie gras. Comme toujours, il y en a de vraies et d’autres complètement fausses.
Au niveau de la cuisine, on dit que le foie gras est un produit difficile à travailler et que la fabrication du foie gras est une véritable prouesse.
Ce qui est vrai, c’est que l’on n’a pas souvent l’occasion de préparer du foie gras et, de ce fait, les amateurs ne peuvent acquérir rapidement un bon coup de main.
Je m’élève bien sûr contre cette affirmation que je qualifie de gratuite et je vous encourage à suivre ma recette que je vous livre ICI.

Préparer son foie gras nécessite que peu de matériel. Il faut tout juste un peu de rigueur.

Ce n’est pas tout à fait le cas pour le saumon fumé.

Pour fumer du saumon, il faut un fumoir. Le fumoir on peut l’acheter, mais sa fabrication est à la portée d’un bricoleur moyen.
Ensuite, il faut comprendre le rôle de chaque étape. Puis,  il suffit de retrousser ses manches et de se lancer.
Là aussi, je vous livre une méthode qui fait ses preuves depuis des dizaines d’années.
Cliquez ICI

Rien n’est impossible pour celui qui décide d’essayer.
Quelle joie, quand vous servirez à vos invités du foie gras maison et du saumon fumé de votre fabrication.

Des questions.
Alors écrivez-moi.

Voici un plat décoré à base de lait gélifié et de fleurs. Une véritable trône pour le foie gras.

 

Illustrations © Papy Jipé
 

Views: 169