A PROPOS d’ASPERGES

La grosseur : des asperges fines ou grosses ?

 

Samedi dernier, je m’apprêtai à partir faire mes courses au marché, quand je fus interpellé par ma voisine.

– vous allez au marché ?
– ben oui, comme chaque semaine.
– vous ne pourriez pas me rapporter des asperges ?
– quel genre d’asperges, des vertes ou des blanches ?
– je préfère les blanches, mais prenez-moi en des fines
– fines comment ?

– de la taille d’un gros crayon.
– pas des grosses ?

– oh ! Non. Je n’aime que les asperges fines

Quelques jours  plus tard, je rencontrai ma voisine et je lui demandai :

– alors ces asperges, elles étaient bonnes ?
– elles étaient pleines de fils.
– comment ça pleines de fils ? Vous ne les avez pas épluchées.
– les asperges fines,  on le les épluche pas.

Et voilà.
Tout le monde sait que les asperges un peu grosses ont de la peau.
Normal.
Les asperges sont comme les gens.
Les gros, enfin je veux dire ceux qui ont de l’embonpoint, ont de la peau.
Et ceux qui sont fins comme des haricots, ils ont de la peau ?
Ce ne serait vraiment pas de pot ! de ne pas avoir de peau.

Nous vivons dans un monde où le bon sens devient de plus en plus rare.


Toutes les asperges ont de la peau.
Cette peau est plus ou moins épaisse, plus ou moins comestible aussi.

Tenez les asperges vertes ont un peau tellement fine que vous pouvez vous passez de les éplucher. Mais n’attendez quand même pas trop longtemps.

Les asperges blanches, qu’elles soient fines ou de gros diamètre, ont de la peau
La seule chose qui vaille la peine d’être retenue, c’est que quand vous épluchez une asperge fine, il ne vous reste plus rien dans la main, alors que vous pouvez en toute sécurité éplucher des asperges d’un diamètre plus grand.

Le prix des asperges :

Comme beaucoup d’autres produits, les asperges sont un produit saisonnier.
Elles apparaissent au fur et à mesure que le soleil réchauffe le sol.
Il est donc tout à fait normal que les premières asperges apparaissent d’abord dans le Sud et puis «  elles grimpent » en latitude vers le Nord.

Tout le monde est content de revoir le printemps et les asperges sont un signe fort.
Donc, tout le monde se réjouit de manger les première asperges.
Cela n’a pas échappé aux producteurs et cette année, (2018) les premières asperges se sont vendues à 18 € du kilogramme.
Tant mieux s’ils existent des gens pour payer ce prix-là.
L’ennui c’est, qu’au fur et à mesure que la saison avance, les asperges sont de plus en plus nombreuses et, quand elles se vendent à 10 €, les 3 kg, il existe des gens qui n’en veulent plus.

Idem pour les fraises, les raisins etc…
C’est une fois de plus une louange à la gloire de l’intelligence.

Asperges ou pointes d’asperges ?

 

Là aussi, il y a pas mal de choses à dire.

Quand on cueille des asperges (j’en suis à ma quatrième plantation), il arrive que de temps en temps l’asperge se casse.
On a alors d’un côté la pointe et de l‘autre le corps.

La pointe ça va.
On trouve toujours des amateurs, mais le corps ?
Pourtant en un seul morceau, l’asperge se vend…

 

Petite constatation :


A Mulhouse, le marché accueille les clients à partir de 6 heures du matin.
C’est l’heure où les étals sourient à pleines dents, l’heure les oranges et les citrons vous font de l’œil, l’heure où les salades viennent tout juste de se réveiller.
L’heure à la qualité des produits est maximale : les prix aussi !

Passez au marché vers 16 heures :

Les étals commencent à se vider.
Les marchands commencent à solder.
Deux pour le prix d’une, voire bientôt trois pour le prix d’une.
Et puis, au fur et à mesure que l’heure de la fermeture approche, les prix dégringolent.
On vous offre un cageot de salade presque pour rien.

C’est l’heure de la ménagère économe, mais pas seulement, car en regardant sur le parking les numéros minéralogiques, on aperçoit des nombreuses voitures qui viennent de l’autre côté des frontières, des marchands qui se feront un plaisir de revendre avec un bénéfice.

C’est ça la vie du marché.
Un brouhaha, des cris, des odeurs, des couleurs, des gens qui s’interpellent, des regards qui vous interrogent avec par-dessus, comme une petite touche de bonheur…

 

Oui pointes ou asperges entières ?

Si vous ne savez pas demandez à votre porte monnaie.
Si c’est pour faire un velouté d’asperges, il suffit que les asperges soient bien saines.

Peut-on conserver des asperges ?

A première vue drôle de question.

II suffit de ne pas en acheter de trop !
Ou alors, vous êtes tombés sur une promotion.
Mais, il y a un autre cas de figure et je l’ai vécu.

Quand on commence une plantation d‘asperges, il faut avant tout de la patience.
Il vous faudra attendre au moins  2 ans après la plantation, mais croyez-moi 3 ans c’est encore mieux.
Alors, voilà que les premières asperges commencent à pointer leur nez.
Il n’y en a pas assez pour faire un repas.
Je ne vais quand même pas cuire 3 asperges.
On a attendre d’en avoir plus

Donc, il faut savoir conserver les asperges, qu’elles soient achetées ou récoltées dans votre jardin.

Première de chose :

Dites au revoir à votre sachet plastique.
Il n’y a pas meilleur moyen pour gâcher et le goût et même pour provoquer l’apparition de moisissures.

Comment faire ?

– lavez vos asperges.
– prenez un torchon de préférence en coton.
– mouillez votre torchon.
– ne l’essorez qu’un tout petit peu.
– posez votre torchon sur un plat rectangulaire.
– posez les asperges sur le torchon.
– rabattez le torchon pour emmitoufler les asperges.
– le tout au froid.
– de temps en temps mouillez le torchon.

C’est le meilleur moyen que j’ai trouvé.
Mais n’attendez pas l’immortalité des asperges. Quand même !

Peut-on congeler des asperges ?

Oui… mais…
 

Il existe un chanteur qui chante :
Quand la musique donne…

Pardonnez le plagiat :
Quand les asperges donnent…

Voici comment je procède :

 

– épluchez les asperges
– les laver
– BIEN LES SECHER.
– si vous avez la possibilité (place et taille du congélateur), les congeler individuellement sur une plaque.
– rangez ensuite vos asperges congelées comme il vous plaira (caisse, paquet etc..)

Préparation des asperges congelées :

NE PAS LES DECONGELER

Les cuire directement soit à l’eau, soit à la façon papy voir ICI

Pour le MAIS ?

Même si vous travaillez très soigneusement, les asperges, par le fait de la congélation, perdront une partie de leur texture.
Tout dépend ce que vous voulez en faire.
Il serait dommage de ne pas utiliser les asperges de son jardin, mais de là, à en manger tous les jours ….
Si vous acceptez  la modification de la texture va pour la congélation…
Si c’est pour les cuire en potage, alors n’hésitez pas.

C’est bon de manger des asperges ?

Tout dépend de la signification du mot bon.

Bon pour le goût ou bon pour la santé ?

Pour le goût :

comme on en discute pas des goûts et des couleurs …

Pour la santé :

Les asperges, à haute dose, finissent par vous taper sur les reins.
Cela se sent, au sens propre comme au sens figuré.
Je connais des malheureux qui doivent se priver d’asperges…

Les asperges : n’en faites quand même pas  tout  un plat !
Contentez-vous d’en faire de bons petits plats.

Illustrations © Papy Jipé

Regardez le prix des pointes. Elles sont parfois avantageuses.


Il faut acheter les asperges selon ses besoins

 


Une asperge doit être pelée.
Le rasoir à légumes est très pratique.

Views: 249