Soupe de melon façon papy

Soupe de melon, façon papy.

 

Introduction.

 

Je suis de la génération des cuisiniers qui ont assisté et participé à l’avènement de la « nouvelle cuisine ».
Soit dit en passant, (mais c’est juste pour le dire), que chaque période a toujours connu l’avènement de nouvelles techniques.

Heureusement d’ailleurs, car s’il en était autrement, cela voudrait dire qu’une période se serait considérée comme étant arrivée au summum et qu’il n’y avait plus rien à changer dans un monde devenu parfait !

La nouvelle cuisine a certes introduit de nouveaux concepts. Nous en reparlerons un jour, mais elle n’a été souvent aussi qu’une simple question de vocabulaire.

Il convient également de souligner  le contexte de notre époque donne la part belle à la communication.
Communiquer est devenu indispensable, même quand on parle hélas, pour ne rien dire.

C’est ainsi que l’on a joué sur la syntaxe du langage.
Une soupe, un potage sont des préparations liquides servies au début de repas.
Désormais, on fait des soupes de fraises etc… et il faut, au risque de se  voir relégué aux oubliettes, sacrifier à la mode.
Les gens se gavent aussi de mots.

Voici donc la soupe de melon façon Papy

Composition :

– melon bien mûr.
– fraises.
– pastèque.
– lait de noix de coco.
– jus de citron.
 

Réalisation :

Tous les fruits seront lavés, épluchés si besoin.

Mettre dans un mixer blender :

– le melon.
– la moitié des fraises.
– le lait de noix de coco.
– le jus de citron.

Mixer
Ne pas passer au chinois.
Bien mettre au froid aussi longtmps que possible.

Détaillés les fraises restantes en morceaux.

Dresser la « soupe » dans assiette creuse (à soupe)
Ajouter les fraises.
Décorer avec feuille de menthe.

Remarques :

j’aime ce genre de recette simple. C’est le type même de recette qui encourage la créativité dès lors que l’on cherche à analyser le pourquoi.
C’est un dessert qui peut facilement être servi à la fin d’un repas un peu copieux.
On adaptera donc les différents ingrédients.

Si les fruits sont bien mûrs, on n’ajoutera pas de sucre. Autrement sucre ou édulcorant.
Possibilité de verser un peu de liquide pétillant :crémant, vin aromatisé de sureau, prosecco…ou simple limonade.

Il faut que ce dessert reste avant léger.
Le lait de noix de coco procure une petite liaison. On modulera donc la quantité.

Possibilité de mettre quelques gouttes d’alcool genre Malibu mais garder la main légère.

Ensuite on jouera sur les fruits disponibles.  Mangue, framboise, peuvent être utilisées.
Le mieux pour savoir si deux fruits se potentialisent est de goûter simultanément. Il existe des associations qui ne réussissent pas.

Le melon se marie bien avec un peu de poivre.
La pastèque fait des merveilles avec un peu de piment d’Espelette.

 

Soupe-de-melon1

Une recetyte facile sans grande vaisselle.

 

Soupe-de-melon2

La soupe de melon avec de la pastèque et des cerises aigres aux sirop.
Tout est possible.

Views: 128