OMELETTE ALSACIENNE FACON PAPY JIPE.

Présentation :

 

La littérature culinaire est très riche en recettes d’une préparation appeléé « omelette alsacienne. »
Il en existe à base de saucisses, à base de lard, à base de choucroute…

Si bien, que je suis tenté de dire que la littérature alsacienne est non seulement très riche mais également très floue quand on parle d’omelettes alsaciennes.

Ayant la chance d’être alsacien depuis ma naissance, et de surcroît professeur de cuisine, je vais donc me retourner sur mon propre passé pour vous parler des différentes sortes d’omelettes alsaciennes que j’ai connues et fabriquées.

Définition de l’omelette alsacienne.

Pour commencer, permettez moi une boutade :
« les alsaciens ont toujours eu bon appétit car ils sont durs au travail.

Il fallait donc que leur nourriture soit riche.
Ceci explique la grande différence entre une omelette classique composée essentiellement d’œufs avec quelques fines herbes ou aromates et l’omelette dite «  alsacienne » dont le rôle est de caler l’estomac.
Cette dernière comprendra donc des composants tels que :

– saucisses ou lard.
– pommes de terre.
– gros oignons.
– et bien sûr des œufs.

Je n’ai rien à reprocher à ceux qui rajoutent des tomates cerises, sauf que je voudrais quand même souligner que les tomates cerises sont d’apparition très récentes.
Les alsaciens n’ont jamais été contre des innovations, mais si déjà ils cultivent des tomates, autant en faire des grosses et pas des «  rikiki ».

Ce n’est là qu’un simple trait de caractère, mais il est important d’en tenir compte.

En conclusion, je dirais donc que la composition de l’omelette alsacienne dépend et de l’inspiration du cuisinier et de ce qu’il trouve dans son » frigo » car l’alsacien a trop souffert pendant les guerres successives pour avoir appris à ne rien jeter.

INGRÉDIENTS POUR UNE OMELETTE ALSACIENNE POUR 2 PERSONNES :

 Pourquoi 2 personnes ?

L’omelette alsacienne est riche et vous vous apercevrez rapidement qu’il faut une sacrée poêle si vous voulez préparer une omelette pour 4 personnes.
Il vaut mieux dans ce cas, préparer 2 omelettes pour 2 personnes.

– 300 g de lard fumé genre lard paysan à manger
ou
– 300 g de saucisses (genre saucisses de Strasbourg, saucisses viennoises, saucisses de Montbéliard)
– 1 gros oignon 150 g

– 400 g  de pommes de terre. Elles peuvent  être utilisées crues ou cuites)
– 2 ou 3 œufs par personne selon la taille des œufs et l’appétit aussi.

– un peu d’huile pour la cuisson.
– sel, poivre, muscade, piment.
Là aussi : je ne rejette pas l’excellent piment d’Espelette, mais il est apparut sur nos étals il y a seulement 30 ans.

PROGRESSION DE TRAVAIL :

Tout dépend des pommes de terre.
Si vous utilisez des pommes de terre déjà cuites en robe des champs, il suffit après les avoir pelées, de les tailler en petit cubes.

Si vous choisissez d’utiliser des pommes de terre crues, il faut les peler puis les tailler en lamelles fines d’environ 1 mm.(utilisez une mandoline)

On commence la cuisson :

Les saucisses sont taillées en rondelles de 5 mm.
Le lard est taillé en lardons de 5 mm.

On choisit soit saucisses, soit lardons, soit les deux mais attention quand même à votre cholestérol.
– Une poêle avec très peu d’huile.
– Mettez les saucisses ou les lardons dans la poêle pour parfumer l’huile.
– Ne chauffez par trop fort pour ne pas faire brûler.

– Ajoutez les pommes de terre et mettez de suite un couvercle.
– Ceci est surtout vrai si vous utilisez des pommes de terre crues.
– Le couvercle leur permet de cuire sans prendre trop de couleur.
– Surveillez.
– Quand les pommes de terre prennent un peu de couleur ajoutez les oignons taillés en lamelles et remettez le couvercle.( les oignons brûlent très vite)
– Surveillez
– Quand les pommes de terre ont pris une couleur dorée, enlevez le couvercle.
– Continuez la cuisson pour donner aux pommes de terre une belle couleur.
– Battez les œufs, salez légèrement, poivrez, muscade
– Ajoutez les œufs battus pour terminer l’omelette.

 

COMMENTAIRES DU CHEF :

Une telle omelette est un bon repas complet.
Il est nutritif et ne revient pas trop cher surtout si vous utilisez des restes du frigo.

En accompagnement, une bonne salade s’impose, qu’elle soit salade verte, ou salade de tomates selon la saison et même salade d’endives Witloof.

Vous voyez bien que la recette de l’omelette alsacienne varie ce qui ne la place pas dans les recettes dans la cuisine gastronomique, mais le jour ou vous aurez bien faim, une omelette alsacienne vous laissera alors un souvenir inoubliable.

Je pourrais m’arrêter là, mais j’aimerais rendre un hommage.

Chaque fois que je prépare une omelette alsacienne, je ne peux m’empêcher de penser à mon ami Patrick Labbé.
Patrick était peintre en bâtiment et j’avais fait sa connaissance quand il est venu repeindre mon appartement d’alors.
J’ai rapidement senti tout le potentiel de Patrick dès que nous parlions théâtre ou cinéma.
C’est ainsi que Patrick est devenu mon acteur fétiche à côte de Jean Eglin de Waldighoffen.
Les deux faisaient vraiment la paire pour nous faire rire.

Patrick tournait dans mes films et s’entraînait sur ses chantiers.
Un de ses clients m’a rapporté sa stupeur le jour où il a vu Patrick peindre un mur en récitant son rôle.

Hélas !

C’était un lundi.
J’avais invité Patrick pour le repas du soir.
Au menu : une omelette alsacienne .
C’était son plat favori.
Il est facile de faire plaisir.

Sachant que Patrick était « oublieux » je lui ai téléphoné sur le coup des 18 heures.

«  Tu sais que nous dînons ensemble ce soir.
– Oui oui, je suis en train de m’habiller. J’arrive »

19 heures : toujours pas de Patrick.
20 heures : toujours rien.
Peur d’un accident.
Je saute sur mon téléphone.
A l’autre bout, la femme de Patrick
« Patrick ne viendra pas
– Pourquoi ?
– Il ne peut plus parler.

J’ai de suite pensé à un  AVC.
– il faut que tu conduises Patrick le plus vite à l’hôpital
– Oui oui, je m’en occupe. J’ai quand même étudié la médecine.

Patrick est arrivé à l’hôpital, le lendemain après midi
Trop tard.

C’était la dernière fois que j’avais parlé avec lui.

Cliquez ICI

et

LA

Les illustrations photographiques sont soumises à ©  docteur Christiane Ameur et Jean-Paul Brobeck alias papy Jipé.

Les ingrédients : Lard, oignon, pomme de terre, œufs Au travail ici j’utilise des pommes de terre crues. Tout est prêt. Les lardons pour parfumer On ajoute les pommes de terre Tout de suite un couvercle. Les pommes de terre prennent un peu de couleur>. On ajoute les oignons La  cuisson se termine sans couvercle. Batte les œufs en omelette. Ajoutez les œufs Terminez l’omelette.

Bon appétit

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*