MATERIEL LA CUILLER A PERLES

Présentation :

En cuisine, on utilise plusieurs cuillers pour effectuer plus facilement des tâches :

– les cuillers servent généralement à prélever une certaine quantité d’un fruit ou d’un légumes.
– les morceaux prélevés prennent la forme de l’outil qui peut être rond ou ovale.
– les cuillers permettent également de creuser : exemple tomates farcies.

– comptez sur l’ingéniosité des cuisiniers qui « inventent » mille et une façons d’utiliser leurs outils.

La cuiller à perles :

Elles comptent parmi les plus pettes cuillers.
J’ai utilisé le pluriel, parce que l’on peut trouver des cuillers des différents diamètres selon l’usage que l’on veut en faire.

La cuiller que j’utilise mesure un diamètre de 10 mm

La qualité d’une bonne cuiller :

Dans une cuiller, on distingue 3 éléments :

– le manche.
– la partie entre le manche et la cuiller.
– la cuiller.

La cuiller :

Elle est en acier ou en inox.
Elle doit être coupante pour faciliter la pénétration.

Le manche :

Les manches en bois ne doivent pas séjournés dans de l’eau.

La partie entre manche et cuiller :

Elle peut sembler accessoire, or, il n’en est rien.
Selon le type de cuiller, cette partie transmet la force du manche à la cuiller.
Si cette partie n’est pas très solide, elle risque de se tordre et ne permet plus un travail efficace.
C’est souvent le cas des cuillers d’entrée de gamme.

Comment utiliser la cuiller à perles ?
– posez la cuiller à plat sur l’objet dont vous voulez prélever un morceau.
– exercez une force sur la cuiller.
– faites pivoter la cuiller grâce au manche.
– prélevez le morceau.

Vous avec donc deux choses intéressantes :

– la boule prélevée.
– le trou.

Utilisation des boules :

Selon leur nature, elles peuvent être utilisées crues ou cuites.
Cru : salade de fruits.
Cuites : cuisson mode glacée voir ICI, ou cuisson à l’eau.

Utilisations des trous :

Si le trou est grand, on peut le remplir (farcir)
Si les trous sont petits et que le cuisinier est «  dingue » il peut s’amuser à les reboucher avec d’autres boules d’une autre couleur.

Un jour, je me suis amusé à faire des trous dans une carotte.
Puis, j’ai rebouché les trous avec des petits pois, des boules de navets et des grains de maïs

En prenant soin des disposer les couleurs en forme de spirales bien sûr.
Le tout a été cuit avec précaution, pour ne pas déloger les grains.

Quand je vous disais qu’il faut parfois être dingue !

Les illustrations sont soumises à © Jean-Paul Brobeck alias Papy Jipé

En haut : la cuiller à pommes parisiennes
En bas :  la cuiller à perles.
On pose la cuiller à perles à plat. On exerce une force pour enfoncer la cuiller. On pivote avec le manche pour prélerer On obtient trous et perles Le coup des trous à remplir ( photo viendra quand je serai assez dingue. Les petites perles à cuire ou à consommer crues

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*