LES PETITS POIS DANS NOS JARDINS.

Tout le monde connaît les petits pois, mais ce que l’on sait moins, c’est que les pois sont cultivés depuis l’époque néolithique.
Déjà à cette époque-là, ils étaient associés à des céréales dès l’apparition de l’agriculture, dans le proche Orient,.

Les pois constituaient un aliment de base en Europe, dès l’Antiquité et le Moyen Âge.

En effet, le pois est riche en amidon (40%) et en protéines comme le blé.

L’association des deux procure donc une alimentation équilibrée.
Bien sûr, qu’à l’époque, les gens ne possédaient pas toutes les connaissances d’aujourd’hui, mais qui sait, ils étaient peut-être plus observateurs et  avaient un bon sens que nous avons peut-être perdu.

Toujours est-il, que nous avons hérité de recettes dans lesquelles, pois et céréales se complètent.

Lesquelles ?

Pensez à la paella petits pois et riz.
Pensez à la cuisine mexicaine haricots et petits pois.
Pensez à la cuisine d’Amérique : petits pois et maïs.

J’ai parlé « des pois » au pluriel, parce que la famille est très grande : pois chiche, fèves, lentilles appartiennent à la même famille les « Fabaceae. »

Quand on parle de pois, on pense directement aux petits pois « Pisum sativum. »

On cultive les pois pour l’alimentation humaine, mais également pour celle du bétail.

CULTURE DES PETITS POIS DANS NOS JARDINS :

On distingue deux sortes de pois verts :

– les pois aux grains ridés.
– les pois aux grains lisses.

Il existe une troisième sorte de pois, mais que l‘on ne mange pas frais : ce sont les pois secs dits pois cassés.

Enfin, pour être complet, il ne faut pas oublier les pois gourmands ou « mangetout » que l’on déguste avant la formation des graines.

Le petit pois de nos jardins est une plante grimpante. Il a donc besoin de tuteurs.
Je sème chaque année des petits pois et pour leur permettre de grimper, j’installe un tronçon de grillage de 1.40 m de hauteur.
Et chaque année, c’est la même surprise, mes petits pois montent à presque 2 mètres et je m’amuse de voir mon épouse utiliser une échelle pour cueillir les petits pois.

J’ai habité presque 30 ans la plaine maritime du Nord.
Ma maison était dans la campagne entourée de champs.
Xavier, mon voisin agriculteur, travaillait pour la « Semeuse » célèbre pour ses conserves.
Quand il « faisait » des petits pois, je le vois mal installer des piquets sur des hectares. Non, Xavier semait des petits pois qui contrairement à ceux des jardins, n’avaient pas besoin de tuteurs.
D’ailleurs, on les récoltait avec une énorme machine semblable à une moissonneuse.

Voir l’anecdote des petits pois cliquez ICI

Les petits pois se sèment assez tôt dans l’année: les ridés avant les lisses. Selon la météorologie, on commence à les récolter autour du 15 juin. En juillet, la saison des petits pois est généralement terminée.
Bien sûr, je vous parle de ce que je connais, c’est-à-dire le jardinage en Alsace.

PETIT POIS : UN LÉGUME CÉLÈBRE :

Les petit pois frais :

Le petit pois écossé doit être mangé rapidement, car il risque de perdre sa teneur en eau par dessèchement.
Heureusement qu’il existe des moyens de conservation.
Au niveau familial, on peut mettre les petits pois dans des verres à conservent et les stériliser.
Cette méthode facile et efficace a néanmoins le défaut de faire disparaître leur belle couleur verte.
Depuis l’apparition des congélateurs individuels, la congélation remplace de plus en plus la conservation par stérilisation.

Au niveau industriel, les petits pois sont vendus :

– en verre – stérilisation.
– en boîte de conserve – appertisation.
– en surgelés – surgélation par très grand froid.

Les pois cassés :

Ils sont préparés par l’industrie qui les nettoie et les casse.

Les petits pois amis des jardiniers :

Le jardinier sème.
Les graines germent
Les plantes se développent en puisant des nutriments dans le sol.

Tout cela semble normal.

Et bien, ce n’est pas tout à fait vrai pour les petits pois qui enrichissent le sol.

Comment ?

Les petits pois font parti de la famille des légumineuses. Ce sont des plantes riches en azote.
Chez le petit pois, l’azote se fixe sur les racines et forment de « petites boules » qui sont les réserves en azote.
Il est donc intéressant quand les petits pois sont récoltés, de couper à ras les tiges pour laisser les racines dans le sol.
On prépare la terre pour la plantation suivante par simple griffage suivi d’un ratissage.

Mais attention !

Si vous semez ou repiquez de la salade, tout va bien
Mais ne semez pas des navets car ils vont partir en feuilles.

Prochains articles

Les petits pois dans nos assiettes :

– petits pois à la française.
– petits pois à l’anglaise.
– premier article : les petits pois ICI
-Potage aux petits pois frais ICI
– potage Saint Germain cliquez
ICI.
et LA
ICI

Pour plus de détail consulté Wikipédia

ICI

Petite promenade dans notre jardin
Illustrations photographiques  © Papy Jipé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*