LA LEPIOTE ELEVEE : ATTENTION PRUDENCE 

 

Le mot « lépiotes » désigne une famille de champignons comprenant de nombreuses espèces.
Les lépiotes apparaissent en été et  durent jusqu’en automne.
Le nom commun « lépiote élevée » nous donne une première indication.
Ce sont des champignons qui atteignent souvent une grande taille.

On les trouve dans les prés, les bordures de chemins, dans des endroits éclairés.

La famille des lépiotes se reconnaît facilement :
 

– grande taille.
– pied très long 25-35 cm souvent creux.
– chapeau de couleur beige recouvert par ce qui ressemble à des écailles.
– sous le chapeau, on trouve des lamelles serrées de couleur beige.
– le pied est muni d’un anneau.
– le pied ne possède pas à proprement parler de  volve, mais un renflement.
– à l’état jeune, les lépiotes ont une forme de boule.

Les lépiotes sont tellement communes qu’on les trouve dans presque toutes les régions sous des noms différents. Un des plus courants est le nom de « coulemelle », mais il en existe bien d’autres.

Voir ICI

 

ATTENTION PIEGE.

Avec des caractéristiques aussi bien marquées, on pourrait se dire : voici un champignon facile à reconnaître.

OUI ET NON !

La famille des lépiotes comprend quelques espèces qui non seulement vous rendent malades mais il en existe qui sont carrément mortelles.

Cliquez ICI

Cliquez

 

 

ESSAYONS D’Y VOIR PLUS CLAIR.

Nous allons partir non pas du champignon, mais du ramasseur.
On ne devient que très rarement ramasseur de champignons tout seul.
Il y a bien sur des exceptions, mais elles sont rares.
La plupart du temps, on apprend à connaître les champignons grâce à un «  connaisseur » qui vous emmène et vous explique.
Un bon « maître » vous explique surtout les confusions que vous risquez de faire.

 

Premier risque d’erreur.


Quand on parle de lépiote (rappelez-vous lépiote élevée), on parle de champignon de grande taille.
Or, la Nature a bien fait les choses.
Les lépiotes que l’on doit éviter de ramasser sont de petites tailles.
Elles mesurent moins de 10 cm.

La première des règles est donc de ne pas ramasser de petites lépiotes.

Et surtout, ne vous dites pas qu’elles sont petites parce quelles sont jeunes.
C’est ça la grosse erreur que commettent beaucoup de débutants.

Une lépiote autour des 10 cm n’a rien à chercher dans votre panier.

Deuxième risque d’erreur :

Il existe deux familles de champignons qui sont très proches :
– la famille des agarics.
– la famille des lépiotes.

Ces deux familles possèdent de nombreux points communs.
Ces points communs sautent aux yeux d’un ramasseur averti, mais pour l’amateur débutant, il faut du temps pour apprendre à les distinguer.

 

Exemple : l’anneau des lépiotes.

Prenez une lépiote et observez l'anneau qui entoure le anneau.
Observez bien puis essayez de le faire bouger.
L’anneau d’une coulemelle coulisse le long du pied sans se déchirer comme un ascenseur.
S’il ne coulisse pas, c’est que votre champignon a de fortes chances d’appartenir à la famille des agarics. (une familles qui compte des individus peu recommandables)

Les spores :

Ceux qui ont eu « une éducation à l’ancienne » avec des instituteurs connaissant la nature, ont certainement fait l’expérience suivante :

On enlève chapeau d’un champignon.
On pose ce chapeau côté lamelles vers le bas, sur une feuille de papier si possible de couleur.
On attend une nuit.

Le lendemain, on soulève précautionneusement le chapeau du champignon et on voit les traces des spores qui sont tombées sur le papier.

Cette expérience sert avant tout à mettre en évidence les spores.
Dans le cas des lépiotes les spores des lépiotes comestibles sont de couleur blanche.
Celles des lépiotes dangereuses voire mortelles, sont d’autres couleur sauf que parfois, elles sont aussi blanches
Vous voyez le problème !

Cliquez ICI

http://mycorance.free.fr/valchamp/champi23.htm

Cliquez LA

 

 

COMMENTAIRES DU CHEF :

 

Chercher des champignons doit avant tout être un plaisir.
En trouver, peut devenir bonheur.
Les déguster peut vous envoyer au paradis gastronomique ou sous terre.

C’est aussi simple que cela !

Le domaine des champignons (la mycologie)  est un domaine qui n’accepte pas l’à peu près.
On connaît ou l’on ne connaît pas.
On mange ou l’on ne mange pas.

Je ne ramassage que les champignons que je connais et encore, j’inspecte bien les alentours. Il est des proximités dangereuses.
La prudence est de mise.

Illustration photographique © papy jipe

 

Lépiote ou coulemelle : le chapeau et l'anneau
 

Petit, le champignon a la forme d'une boule


Il est encore fermé. L'anneau cache les lamelles.
 



Pas de volve mais un renflement

 
Gros plan sur le pied qui est creux



Pied et lamelles


L'anneau coulisse


Il coulisse sans se déchirer


On voit les différents éléments qui permettent la détermination


C'est surtout l'anneau coulissant qui est caractéristique

Ce sont les lamelles qui abritent les spores


Le chapeau couvert par des écailles de peau

Au milieu du chapeau un mamelon

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*