Faire ses graines de radis

Comme nous l’avons vu, un jardinier qui se respecte cultive des radis.
S’il a la chance de tomber sur une variété qui lui convient tout particulièrement, rien de l’empêche d’essayer de faire ses graines pour l’année suivante.

C’est ce que je suis en train de faire.
La méthode est très simple et à la portée de tout un chacun.

 

On commence par laisser un radis en terre pendant que l’on mange ses congénères.
Le radis en terre va se développer et commencer à avoir des idées de reproduction.

Il va donc produire une fleur, ou une tige florale avec plein de fleurs.

Chaque fleur comprend des organes mâles et des organes femelles.
 

Honneur aux dames :

Les organes femelles sont cachés bien à l’abri dans le pistil.
Ce pistil contient un ou plusieurs ovules.

Les organes mâles sont de toute petite taille. Ce sont des grains de pollen qui sont eux aussi, bien à l’abri dans des sacs à pollen fixés sur les étamines.

 

Dès lors, ces organes (mâles et femelles) n’ont plus qu’une chose en tête : faire la java.

Tous les moyens sont bons.

Comme les grains ont du mal à se déplacer, ils prennent le taxi.
En l’occurrence, le taxi, c’est le dos des insectes et pour que les insectes aient envie de jouer les taxis, la fleur les attire en disposant du nectar qui est leur friandise préférée.

Ils accourent.
Les grains de pollen restent collés sur les poils des insectes et c’est ainsi qu’ils voyagent d’une fleur à l’autre.
Les stigmates du pistil les attrapent au passage.
Alors, pollen et ovule se marient et mettent en commun leur patrimoine génétique.
Et voilà, l’ovule commence à grossir.
Il accumule des réserves en se transformant en fruits.
Ces fruits contiennent des graines.
Et quand les grains sont mûrs (mais surtout pas avant),
elles sont prêtes  à faire tout comme les générations précédentes.
C’est le miracle de la vie.

 

Le photographe que je suis ne peut rester indifférent devant ces galipettes  botaniques.
Il est un peu voyeur… clic clac !

 

Voici les photos de la vie érotique des radis.
J’attends que les gousses contenant les graines soient totalement sèches pour poster les dernières photos.

Photographies © papy Jipé

 

 


Laiisé en terre, le radis continue sa croissance et forme des fleurs.
 

 

Fleur à pétales blancs
 

 

Les fleurs sont regroupées au sommet de la plante.

 

Après fécondation, le pistil se développe et forme une  gousse.

 

La gousse grossit.

 

Gros plan d'une fleur avec pétales, étamines et pistil.

 

Gros plan sur le pistil et les étamines collées autour de oui.
 

 

Vue latérale. Les étamines entourent le pistil.

 


Dans la " gousse" (le fruit) se développent les graines.

 

 

Coupe d'une graine en formation. Il faudra attendre qu'elle soit bien sèche.

 

 

Voilà la gousse qui est sèche.

A l'intérieur se trouvent les graines.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*