AU PARADIS DES TOMATES

A chacun son bonheur,
A chacun sa ou ses folies,
Il existe des gens dont le bonheur se mesure en kilomètres parcourus.
Moi, il suffit que j’aille au fond du jardin.

Et encore ! Hélas il pleut ; il fait froid.
Le jardin est là-bas du côté de la banquise.
Je ne veux pas risquer d’être attaqué par un ours blanc.
Vous riez !
Et bien n’oubliez pas que j’habite tout près d’un zoo, alors tout est possible.

« Si tu ne veux pas aller au jardin
Alors le jardin viendra à toi.. »

Excusez le pastiche.

Mais cela correspond à la réalité pure et dure, car  les 18 m de façade tournée vers le Sud, sont littéralement envahis par les tomates.
Comme  dit le proverbe :

« il faut se battre pour une place au soleil »

C’est ce qu’elles font, je parle bien sûr de mes tomates.

L’année passée, j’ai semé 25 variétés.
Mon épouse a vu rouge (normal quand on parle de tomates).

J’ai du promettre de lever le pied.
C’est d’ailleurs ce que j’ai fait, car j’ai été opéré de la jambe et du dos.
On ne fait pas les choses à moitié.

Cette année, un concours de circonstances (atténuantes) fait que je me retrouve avec 31 variétés.
Si seulement notre président prenait exemple :
une baisse de 25 à 31, pour les salaires, les retraites.
Moi, je ne dirais pas non.

Trêve de plaisanterie ou :
crève de plaisanterie
ou encore
grève de plaisanterie
le français est plein de ressources…

Pour mettre tout le monde d’accord nous dirons :
« arrêtons de rigoler »
Les tomates, c’est du sérieux !

Chaque année, je cherche, je consulte, je furette, j’interroge, je me gratte la tête pour découvrir de nouvelles variétés à essayer.
Et les nouvelles variétés se révèlent souvent être des variétés anciennes oubliées.
Les hommes ont la mémoire courte.

Cette année, j’ai découvert par hasard, un site sur internet :
une véritable perle pour ce qui ont attrapé le même virus que moi.

Ce site présente une foultitude de tomates avec un ingénieux moteur de recherche, qui permet de définir les critères de la tomate de vos rêves.

Alors comme je suis partageur je vous donne le lien :

Cliquez ICI

Et vous entrerez au paradis

Au paradis des tomates évidemment.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*